Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Chiffre du jour : le Parlement européen coûte 3,50 euros par an et par habitant

vendredi 12 avril 2019 à 6:47 Par Camille Labrousse, France Bleu Vaucluse

À un mois et demi des élections européennes, gros plan sur le coup du Parlement européen. Par an et par habitant, cela représente 3 euros 50, soit moins que l'Assemblée nationale. La France est l'un des pays qui contribue le plus au budget européen. C'est aussi le plus gros bénéficiaire des aides.

Gros plan sur le drapeau européen au vent.
Gros plan sur le drapeau européen au vent. © Radio France - Catherine Grain

Chaque année, le Parlement européen coûte trois euros cinquante par habitant. À titre de comparaison, l'Assemblée nationale coûte aux Français huit euros et le Bundestag allemand 9,20 euros. Ces 3,50 euros correspondent aux frais de fonctionnement du Parlement, sur ces sites de Bruxelles, Strasbourg et Luxembourg. Sont compris les frais de traduction pour les 28 pays membres qui parlent 24 langues différentes. 

La France contribue beaucoup... et reçoit beaucoup 

Plus largement, pour le budget européen, tous les pays ne contribuent pas de la même façon.  La France est le deuxième pays qui contribue le plus, à hauteur de 16 milliards d'euros par an, derrière l'Allemagne et devant l'Italie et le Royaume-Uni. Ce classement est logique puisqu'il s'agit des pays les plus peuplés et les plus riches. Tout cet argent sert à financer des projets ou des programmes européens, comme Erasmus.  Si la France donne beaucoup, elle reçoit aussi énormément. C'est d'ailleurs le pays qui bénéficie le plus des aides de l'Europe : 13 milliards en 2017. Cela s'explique par les aides de la PAC, la politique agricole commune, dont nous sommes les principaux bénéficiaires.