Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Chiffre du jour

Chiffre du jour : un Vauclusien sur cinq vit sous le seuil de pauvreté

jeudi 13 septembre 2018 à 7:05 Par Thomas Schonheere, France Bleu Vaucluse

Emmanuel Macron va dévoiler, ce jeudi, son plan pour lutter contre la pauvreté. Le taux de pauvreté, dans le Vaucluse, s'élève à 20,2%.

Le Vaucluse est le département de la région PACA où le taux de pauvreté est le plus élevé (illustration)
Le Vaucluse est le département de la région PACA où le taux de pauvreté est le plus élevé (illustration) © Maxppp - Nicolas Vallauri

Vaucluse, France

Emmanuel Macron va présenter, ce jeudi, son plan de lutte contre la pauvreté. Selon l'Insee, neuf millions de Français, soit 14% de la population totale, vivaient sous le seuil de pauvreté (1.026 euros par mois) en 2016. Dans le Vaucluse, le taux de pauvreté est encore plus élevé puisqu'il s'élevait à 20,2% en 2015, toujours selon les statistiques de l'Insee.

Les jeunes et les familles monoparentales particulièrement touchés

Un Vauclusien sur cinq vit donc avec moins de 1.026 euros par mois, un taux de pauvreté plus élevé que dans les autres départements de la région PACA. En France métropolitaine, le Vaucluse est le sixième département où ce taux de pauvreté est le plus élevé.

Dans son plan, le président de la République veut notamment étendre le dispositif "garantie jeune" qui permet d'accompagner les 16-25 ans les plus éloignés de l'emploi. Le plan prévoit également d'ouvrir davantage les crèches aux enfants de quartiers prioritaires ou défavorisés et de créer un fonds pour financer des petits-déjeuners dans les écoles prioritaires ou des tarifs sociaux dans les cantines.

En effet, toujours selon les chiffres de l'Insee, on observe que, dans le Vaucluse, les jeunes sont particulièrement touchés par la pauvreté : 27% des moins de trente ans vivent avec moins de 1.026 euros par mois. Pour les familles monoparentales, elles sont plus d'un tiers dans le département à vivre sous le seuil de pauvreté.