Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chiffre du jour : plus de 108 tonnes de denrées collectées cette année par les Restos du Cœur de Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

Les Restos du Cœur de Vaucluse ont récolté plus de 108 tonnes de denrées alimentaires cette année au cours de la grande collecte du mois de mars. Les dons sont en hausse de 8% dans le département.

Les dons sont en hausse cette année, dans le Vaucluse comme au niveau national
Les dons sont en hausse cette année, dans le Vaucluse comme au niveau national © Radio France - Fred Chapuis

Les Restos du Cœur de Vaucluse ont récolté 108 tonnes et 388 kilos de denrées, très exactement, au début du mois de mars, lors de la grande collecte annuelle. Des paquets de pâtes, des conserves, des petits pots pour bébé, mais aussi du chocolat et des bonbons ont été glissés dans les caddies des bénévoles postés à l'entrée des supermarchés. 

Cette année, les Vauclusiens se sont montrés très généreux, encore plus généreux que d'habitude puisque les dons sont en hausse de 8%. Au niveau national, les Restos ont collecté 7.800 tonnes de produits, soit 4.000 tonnes de plus que l'an dernier. Ça représente sept millions de repas. 

Dons et besoins en hausse

Cet élan de générosité est sans aucun doute lié à la crise, c'est ce que supposent les bénévoles. L'incertitude des derniers mois, les craintes liées à l'épidémie renforcent la solidarité. D'ailleurs, les volontaires n'ont pas manqué cette année pour la collecte.

Cette générosité est la bienvenue alors que les Restos redoutent une progression de la précarité en cette période d'épidémie. "Il faut se préparer à des besoins beaucoup plus forts, avec de nouveaux publics", estime Patrice Douret, le président national de l'association. De plus en plus d'étudiants, par exemple, se tournent vers les Restos du Cœur.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess