Économie – Social

Genestoux Plastique à l'heure d'un nouveau départ après l'incendie qui a ravagé son local

Par Benjamin Glaise, France Bleu Orléans jeudi 20 avril 2017 à 16:45

L'état du local de Genestoux en dit beaucoup sur la violence de l'incendie et les températures atteintes vendredi en fin d'après-midi
L'état du local de Genestoux en dit beaucoup sur la violence de l'incendie et les températures atteintes vendredi en fin d'après-midi © Radio France - Montaine Puisset

Vendredi, le local de Genestoux Plastique, située à la sortie de Chilleurs-au-Bois, était totalement détruit par les flammes. Aujourd'hui, l'entreprise tente d'aller de l'avant. Recherche d'un nouveau local, rachat de machines, c'est un nouveau départ pour la boîte qui conservera tous ses salariés.

Vendredi en fin d'après-midi, alors que les ouvriers quittaient le site, le local de la société Genestoux Plastique partait en fumé. Un incendie accidentel qui a détruit l'usine située à la sortie de Chilleurs-aux-Bois qui fabriquait notamment jusqu'à il y a peu, les décors de la caravane du Tour de France.

Les salariés "ont vraiment à cœur de participer à la reconstruction" explique Julie Genestoux, l'une des dirigeantes de l'entreprise

L'entreprise familial est à la recherche d'un nouveau local de 2 000 m2 et a commencé à racheter des machines en vue de relancer la production. Même si le bâtiment principal est totalement détruit par les flammes, certains salariés ont repris progressivement le travail devant la structure. Julie Genestoux est l'une des dirigeantes de Genestoux Plastique : "On espère pouvoir faire revenir tous les salariés dans quelques semaines. On a déjà 3 salariés qui ont repris progressivement sur la fabrication des moules donc c'est en marche. Pour les autres, c'est du chômage technique. Puis au fil des semaines, on va les faire reprendre. Ça va se faire petit à petit. Je les ai au téléphone quasiment tous les jours parce qu'ils veulent des nouvelles. Ils veulent savoir, "qu'est-ce qu'on peut faire ? Quand est-ce qu'on revient ?" Ils on vraiment à cœur de participer à la reconstruction. Donc c'est aussi pour eux qu'il faut le faire. [Il n'y aura] pas de postes menacés puisque nous on a un carnet de commande qui est plein. Nos clients nous attendent donc peut-être que ce sera même l'effet inverse. Il va peut-être falloir pendant quelques mois qu'on ait recours à l'intérim pour nous donner un coup de main pour tout installer."

L'ampleur des dégâts est considérable

Devant le local carbonisé, Julie Généstoux. C'est l'une des dirigeantes de l'entreprise familial, elle ne peut que constater l'ampleur des dégâts : "Même la structure métallique a fondu puisque la chaleur était très importante. Même les parpaings, la dalle en béton... Tout est fichu." Les produits hautement inflammables s'y trouvant ont rendu vaine l'action des pompiers. Pour Julie Généstoux, c'est toute une partie de sa vie qui s'est envolé en quelques minutes : "C'est des années de travail mais on essaie de ne pas rester sur une inquiétude. On met toute notre énergie pour reprendre un nouveau départ rapidement."

Racheter des machines, reconstruire les moulages pour relancer la production... Mais la première des étapes, c'est de trouver au plus vite un nouveau local de 2 000 mètres carrés : "On a déjà quelques pistes, annonce la dirigeante, mais l'objectif, c'est d'avoir un toit sur la tête. C'est compliqué parce qu'on a quand même besoin de surface mais on a besoin [aussi] de chauffage, d'une bonne isolation, d'électricité, d'air comprimé... Donc ça fait des conditions qui sont difficile à réunir dans un seul bâtiment."

Le reportage de la rédaction à Chilleurs-aux-Bois

Malgré les dégâts, la dirigeante se veut optimiste pour la suite, ne serait-ce qu'en réponse au nombreux gestes de solidarité qu'ils ont reçus : "C'est ce qui nous a beaucoup impressionné dès vendredi matin puisque entre nos salariés, nos clients, nos fournisseurs, nos partenaires, les banques, la famille, les amis, il y a eu un tel soutien et une telle solidarité qu'on ne peut pas baisser les bras." Une seconde naissance pour cette entreprise qui peut toujours compter sur un cahier de commandes bien rempli. Et l'entreprise a déjà quelques pistes pour acquérir un nouveau local. Genestoux Plastique compte 12 salariés et vous l'aurez compris, tous retrouveront leur emploi.