Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chinon : les syndicats de la centrale nucléaire appellent à la grève massive ce jeudi

-
Par , France Bleu Touraine

Les syndicats de la centrale nucléaire de Chinon appellent à la grève, ce jeudi. Le site sera à l'arrêt toute la journée, pour protester contre le projet de restructuration d'EDF.

Les salariés de la centrale de Chinon sont appelés à la grève ce jeudi, pour dénoncer le projet Hercule.
Les salariés de la centrale de Chinon sont appelés à la grève ce jeudi, pour dénoncer le projet Hercule. © Maxppp - PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/MAXPPP

Le climat va être électrique ce jeudi 26 novembre, sur les différents sites d'EDF. L'intersyndicale a appelé nationalement les salariés à faire grève massivement, contre le projet de restructuration du groupe, nommé le projet Hercule. A Chinon, les quatre syndicats de la centrale nucléaire (CGT, CFDT, FO et CFE CGC) ont déjà annoncé que le site serait totalement à l'arrêt pour la journée. Seules les activités de sûreté et de sécurité sont maintenues.

Un projet de restructuration qui fait débat

Au coeur des mécontentements, le projet Hercule. Ce projet, discuté entre l'Etat français et la Commission européenne, prévoit une scission d'EDF. Deux entités distinctes seraient créées : EDF Bleu, autour des activités du nucléaire, qui serait nationalisée, et EDF Vert, autour des énergies renouvelables, qui serait en partie privatisée. 

Les syndicats craignent les conséquences de cette restructuration, à plus ou moins long terme. Le projet Hercule "fera exploser la convention collective du personnel", "facilitera le désengagement de l'Etat", "fera exploser les factures d'électricité" et "remettra en cause l'indépendance électrique de la France", expose ainsi Nicolas Josset, délégué syndical pour la CGT, de la CNPE de Chinon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess