Économie – Social

Chirac en Lozère, c’est fini

Par Camille Payan et Saïd Makhloufi, France Bleu Gard Lozère et France Bleu lundi 25 janvier 2016 à 11:08

Les panneaux vont rester en place malgré la fusion
Les panneaux vont rester en place malgré la fusion © Radio France - Saïd Makhloufi

La commune lozérienne vient de fusionner avec sa voisine du Monastier-Pin-Moriès pour former Bourgs-sur-Colagne. Le changement n’est qu'administratif, mais les habitants ne sont pas très contents.

Ils sont Chiracois, certains peut-être aussi Chiraquiens mais depuis le 1er janvier les habitants de la commune de Chirac en Lozère ont perdu un peu de leur identité puisqu’ils habitent désormais à Bourgs-sur-Colagne, nouveau nom né de la fusion avec la commune du Monastier-Pin-Moriès.

A Chirac, la fusion ne plaît à tout le monde. Les habitants étaient plutôt fiers de vivre dans une commune qui porte le nom de l’ancien président de la République. 

Mais dans la réalité, le changement n’est qu'administratif puisque Chirac ne bouge pas géographiquement. Certains disent même que les panneaux vont rester en place pour faire plaisir aux habitants et aux touristes qui aiment se faire prendre en photo devant.

Une fusion qui ouvre la porte aux dotations de l’État

La fusion fait surtout de la peine aux plus anciens, ceux qui vivent à Chirac depuis plusieurs décennies. Ils doivent maintenant s’habituer mais certains assurent qu’ils diront toujours qu’ils vivent à Chirac. 

C'est la huitième union de communes en Lozère, elle va permettre à Chirac et Monastier-Pin-Moriès de récupérer 100.000 euros de dotation de l’État.

Les habitants de Chirac sont déçus