Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Chocolaterie de Bourgogne : le magasin d'usine ne désemplit pas

dimanche 3 décembre 2017 à 18:04 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

En redressement judiciaire et dans l'attente d'un repreneur, la Chocolaterie de Bourgogne continue d'attirer les clients. Par solidarité et parce que les fêtes de Noël approchent, les visiteurs se pressent à la boutique d'usine. Une décision est attendue ce lundi au tribunal de commerce de Dijon.

Malgré les menaces qui pèsent sur la Chocolaterie de Bourgogne, les clients se pressent à la boutique
Malgré les menaces qui pèsent sur la Chocolaterie de Bourgogne, les clients se pressent à la boutique © Radio France - Stéphane Parry

Dijon, France

Est-ce parce que l'usine risque de disparaître ou bien parce les fêtes approchent ? toujours est-il que depuis le début du mois de novembre, la boutique d'usine de la Chocolaterie de Bourgogne ne désemplit pas : " ce jeudi 30 novembre, nous avons enregistré 500 tickets de caisse, et accueilli un millier de personnes en boutique," note Michel Iannotti, le responsable du magasin. "Traditionnellement la période des fêtes de fin d'année correspond à 40 % de notre chiffre d'affaire." Le magasin du centre ville de Dijon connaît lui aussi un pic de fréquentation.

Il y a toujours du monde dans la boutique (Martine, cliente fidèle)

Les escargots de Bourgogne restent le produit phare de la Chocolaterie - Radio France
Les escargots de Bourgogne restent le produit phare de la Chocolaterie © Radio France - Stéphane Parry

Ce vendredi 1er décembre à la boutique, les clients affluent. Le cas de Martine : "Je suis une fidèle de la Chocolaterie de Bourgogne. Je viens depuis longtemps acheté pour moi, mais aussi pour ma famille ou mes amis. C'est un très bon rapport qualité-prix." Interrogée sur les menaces qui pèsent sur la Chocolaterie de Bourgogne, Martine est catégorique : "Il faut que la chocolaterie reste sur Dijon. Je ne comprends pas pourquoi, la chocolaterie est en redressement judiciaire. Il y a toujours du monde en boutique. Parfois, il y a la queue jusque sur le trottoir!". Cela fait depuis le 31 octobre que l'entreprise est en redressement judiciaire.

Martine, une cliente fidèle de la boutique : " il y a toujours du monde, parfois les gens attendent sur le trottoir"

Pendant les fêtes de Noël, la Chocolaterie réalise 40 % de son chiffre d'affaire annuel - Radio France
Pendant les fêtes de Noël, la Chocolaterie réalise 40 % de son chiffre d'affaire annuel © Radio France - Stéphane Parry

Sac rempli de chocolats à la main, Christian confirme :" avant je venais une fois pas mois, maintenant c'est surtout pendant les fêtes. Il y a quelques années, j'ai travaillé pour la Chocolaterie de Bourgogne. Je venais en tant que récupérateur. Quand je venais ici, il y avait des noisettes. On passait sur le four. On récupérait des kilos. On se régalait. Maintenant, c'est terminé. Il y a eu trop d'abus. Le problème, c'est qu'il y a trop de boutiques de chocolat à Dijon. Ce serait dommage que ça ferme!" La Chocolaterie de Bourgogne a été fondée en 1921.

Christian, client :" avant je récupérai les noisettes sur le four, on se régalait;"

Trop de boutiques de chocolats à Dijon ? Michel Iannotti, le responsable de la boutique n'est pas d'accord :"nous ne sommes pas sur le même produit. Nous ne sommes pas en concurrence avec les maîtres-chocolatiers. Même si les chocolats de Bourgogne restent un produit de qualité."

Ce lundi, les 185 salariés de la Chocolaterie de Bourgogne devraient être fixés sur leur sort. Le tribunal de commerce de Dijon examine les offres de reprise.

Ce lundi, écoutez l'interview de Michel Iannotti sur France Bleu Bourgogne à 7 heures 25 et 8 heures 50 et les reportages dans les éditions de la matinale.