Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chômage dans les Landes : hausse de 31% au deuxième trimestre

-
Par , France Bleu Gascogne

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a continué d'augmenter au deuxième trimestre dans les Landes. Une hausse de 30,8% par rapport aux trois premiers mois de l'année.

Une agence Pôle Emploi
Une agence Pôle Emploi © Radio France - Isabelle Baudriller

Les effets de la crise économique du Covid-19 se font toujours ressentir sur l'emploi. 'après les chiffres publiés ce lundi midi par Pole Emploi, le chômage continue d'augmenter en France : +24,5% pour les demandeurs d'emploi sans aucune activité. Le département des Landes ne fait pas exception. La hausse est même plus importante avec près de 31% en moyenne au deuxième trimestre. 

Dans les Landes, sur trois mois, ce sont 6.100 personnes en plus inscrites en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité. Aucune tranche d'âge ne fait exception, même si la hausse la plus importante concerne les moins de 25 ans (38,6%). 

Une baisse de 8% fin juin 

Mais, ce chiffre est une moyenne, plombé par une augmentation des inscriptions de 9% fin mars et de 32% fin avril en plein confinement. Le nombre de demandeurs d'emplois dans les Landes a diminué en mai (-5%) et en juin (-8%) avec la reprise de l'activité, que ce soit dans la construction et le BTP, le commerce,  l’hôtellerie et le tourisme. Ce qui explique aussi une baisse de 0,6% en juin des demandeurs d'emploi ayant ou non exercé une activité (catégories A, B, C) dans les Landes. 

Mais tous les saisonniers n'ont pas retrouvé de travail. La restauration, par exemple, n'embauche pas autant qu'à l'habitude. A cause des règles sanitaires, les établissements ne tournent pas à plein régime et n'ont donc pas besoin d'autant de personnel. 

Une reprise qui reste donc à confirmer à la rentrée. Pour l'instant, les inscriptions pour licenciement économique restent faibles, avec notamment le recours élevé au chômage partiel.  Dans les Landes, les services de l'Etat ont eu à traiter près de 8.000 dossiers entre le 15 mars et le 22 juillet, l'équivalent de 58.400 salariés et une enveloppe de 71 millions d'euros. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess