Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chômage partiel chez PSA à Charleville-Mézières

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Les 2.100 salariés du site PSA des Ayvelles à Charleville-Mézières (Ardennes) sont au chômage partiel depuis le début de la semaine. La direction justifie la situation en mettant en avant la baisse des ventes de voitures en Europe. Les syndicats, eux, sont inquiets pour l'avenir du site. François Cazeaux, délégué CGT, était l'invité de France Bleu Champagne à 7h45.

PSA Peugeot Citroën
PSA Peugeot Citroën - Marianna

Les salariés de l’usine PSA des Ayvelles à Charleville-Mézières (Ardennes), sont au chômage partiel cette semaine. La production est totalement arrêtée et ce n'est pas la première fois cette année.

La direction explique qu’elle n’a pas le choix face à la baisse des commandes et des ventes de voitures en Europe. Elle a proposé aux salariés de prendre des RTT ou de partir en formation en attendant de reprendre le travail.

Les salariés, eux, sont inquiets pour l’avenir du site car ils voient l’effectif diminuer d’année en année : selon le syndicat CGT, en 2004 il y avait 2.700 CDI, contre à peine 2.000 aujourd’hui. L'exemple de l'usine d'Aulnay-sous-Bois en région parisienne renforce encore leurs inquiétudes.

« Quand le site d’Aulnay a fermé, la direction affirmait le contraire »

François Cazeaux, délégué CGT dans l'usine PSA Peugeot-Citroën de Charleville-Mézières, était l'invité de France Bleu Champagne à 7h45 ce mardi.

François Cazeaux, délégué CGT sur le site PSA de Charleville-Mézières

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess