Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Chômage technique chez FrancEole, fabricant de mats d'éoliennes

-
Par , France Bleu Bourgogne

Trois à six semaines de chômage technique chez FrancEole, le constructeur de mats d'éoliennes à Longvic, en Côte-d'Or. Syndicats et direction pointent le dépôt de bilan d'un client pour des éoliennes dans l'Yonne. La CFDT accuse l’actionnaire néerlandais de les avoir "laissés à l'abandon".

Chantier d'installation d'une éolienne
Chantier d'installation d'une éolienne - Rudolf Ammann

Longvic, France

Chômage technique ce matin chez FrancEole, le fabricant de mats d'éoliennes à Longvic. Un rassemblement syndical est prévu ce mercredi matin devant l'entreprise. Les 66 salariés seront au chômage pendant trois à six semaines au moins. Ils redoutent surtout la liquidation de FrancEole. La société était en redressement judiciaire depuis février, mais un de ses clients, l'allemand Senvion, a lui même en déposé le bilan et FrancEole n'a pas plus aucune rentrée d'argent.

Salaires versés en avril, pas d'argent ensuite

La durée du chômage technique pourrait être de trois à six semaines selon Imad Khouadri, le délégué CFDT de FrancEole. Il accuse les pouvoirs publics et l'actionnaire principal, le néerlandais Nimbus, d'avoir  laissé FrancEole "à l'abandon. L'actionnaire a disparu dans la nature. Les salaires seront versés en avril mais après, il n'y a plus d'argent." Imad Khouadri en "veut un peu à l'Etat. L'écologie, c'est dans l'air du temps mais personne ne vient nous voir. On est à l'abandon".

L'actionnaire Nimbus est malfaisant", Christian Bougon, ex-délégué de Chocolaterie de Bourgogne

La CFDT de FrancEole est soutenue par les ex-salariés de Chocolaterie de Bourgogne. L'entreprise a licencié 117 salariés en février 2018 avant de devenir Cacao de Bourgogne. Christian Bougnon, l'ex-délégué CFDT de Chocolaterie de Bourgogne estime qu'il existe des solutions pour FrancEole mais "l'actionnaire est malfaisant. La mort de Chocolaterie de Bourgogne, c'est en partie à cause de Nimbus: ils font les morts et ils essayent de faire cracher les collectivités et l'Etat"

Pas de politique industrielle de l'éolien selon la directrice de FrancEole

La direction de FrancEole admet qu'elle n'a plus aucune rentrée financière. FrancEole devait fournir 11 mats au projet d'éoliennes de Sarry dans l'Yonne. Sophie Haag, la directrice générale regrette le manque de soutien de l'industrie éolienne : "la situation est intenable depuis que Senvion a déposé le bilan. On n'a jamais eu une politique industrielle de l'éolien en France. On en voit les conséquences aujourd’hui."

Choix de la station

France Bleu