Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Christophe Castaner appelle les organisateurs de la Marche pour le climat prévue samedi à Paris à annuler

lundi 3 décembre 2018 à 22:08 Par Viviane Le Guen, France Bleu et France Bleu Paris

Auditionné ce lundi par la commission des Lois de l'Assemblée nationale après les violences qui ont émaillé les manifestations des gilets jaunes samedi, Christophe Castaner a appelé les organisateurs de la Marche pour le climat prévue samedi à Paris à annuler la manifestation.

Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez lors de leur audition par la Commission des lois de l'Assemblée nationale, le 3 décembre 2018
Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez lors de leur audition par la Commission des lois de l'Assemblée nationale, le 3 décembre 2018 © Maxppp - Julien Mattia / Le Pictorium

Christophe Castaner a été entendu pendant plus d'une heure ce lundi par la commission des Lois de l'Assemblée nationale "sur les émeutes, les agressions contre les forces de sécurité et les actes de vandalisme et de destruction" survenus lors des manifestations des gilets jaunes ce week-end à Paris.

Le ministre de l'Intérieur a rendu hommage aux forces de l'ordre et aux policiers qui, selon lui, se sont retrouvés face à des personnes animées par une "volonté de tuer". 

Interrogé sur les manifestations prévues samedi prochain dans la capitale, pour la quatrième semaine consécutive, le ministre de l'Intérieur a dit son intention de donner aux forces de l'ordre des moyens nouveaux et la possibilité d'être "beaucoup plus mobiles" pour parer à toute éventualité.

Christophe Castaner, a également appelé les organisateurs de la Marche pour le climat prévue samedi à Paris à "ne pas maintenir" cette manifestation. Il n'a toutefois pas semblé fermer la porte à un maintien, ajoutant que si les organisateurs confirmaient la tenue du défilé, "nous discuterions avec eux des modalités de sécurisation".

Plus de 140 marches sont prévues samedi en France et à l'étranger, à l'appel de plus de 60 associations, "pour faire sonner l'alarme climatique", selon l'association Attac qui fait partie des organisateurs. 

Le ministre de l'Intérieur et le secrétaire d'Etat Laurent Nuñez doivent être entendus mardi par la commission des Lois du Sénat.