Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : "Les Franciliens font preuve de responsabilité" dans les transports

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Peu de monde sur les routes, respect des règles dans les transports : Christophe Najdovski, adjoint à la maire de Paris en charge des transports, se satisfait du comportement des Franciliens alors que commence ce lundi, la première journée de déconfinement.

Christophe Najdovki, adjoint à la mairie de Paris, lors de la présentation du plan "Priorité Piéton" d'Anne Hidalgo le 25 février 2020.
Christophe Najdovki, adjoint à la mairie de Paris, lors de la présentation du plan "Priorité Piéton" d'Anne Hidalgo le 25 février 2020. © Maxppp - Sébastien Muylaert

L’Île-de-France, placée en zone rouge, entame ce lundi son déconfinement, comme le reste des régions de l'Hexagone, mais avec des règles plus strictes. De nombreux Franciliens ont retrouvé le chemin du travail après 55 jours de confinement. L'offre des transports en commun a donc été renforcée : trois métros sur quatre circulent ce lundi ainsi que 75% des RER A. "Globalement, cela se passe bien", affirme ce lundi matin Christophe Najdovski. L'adjoint à la maire de Paris en charge des transports était l'invité de France Bleu Paris à 8h15.

Augmenter l'offre sur les lignes chargées

Selon l'adjoint à la mairie de Paris, "les Franciliens vont preuve de responsabilité et appliquent les consignes qui ont été édictées, notamment le port du masques ou encore les règles de distanciation physique". A partir de ce lundi, seuls les usagers munis d'une attestation de leur employeur ou qui peuvent justifier d'un motif impérieux peuvent prendre les transports en commun aux heures de pointe, c'est-à-dire de 6h30 à 9h30 et de 16h à 19h.

Il y avait donc peu de monde à prendre le métro ce lundi matin, sauf sur la ligne 13. Les images de wagons bondés ont fait le tour des réseaux sociaux. "Le premier métro à 6h est toujours un peu plus plein que les autres et donc sur les métros suivants, cela s'est mieux passé", relativise Christophe Najdovski. Depuis ce lundi, 85% de l'offre est assurée sur la ligne 13 du métro par la RATP. Mais selon l'adjoint à la mairie de Paris, il y a une nécessité "d'augmenter l'offre et la fréquence des métros et des RER, comme sur la ligne 13 ou le RER D qui sont un peu plus chargés le matin, pour _arriver rapidement à 100% d'offre_". "C'est une demande que nous portons auprès de la RATP et de la SNCF", précise-t-il.

Des consignes "plutôt bien respectées"

Christophe Najdovski se satisfait du peu d'affluence dans les transports ce lundi matin : "Restez chez vous ou continuer à télétravailler, ces consignes sont plutôt bien respectées", affirme-t-il. L'adjoint à la mairie de Paris se réjouit également du fait qu'il y ait eu "moins d'embouteillages" ce lundi matin sur les routes franciliennes, "malgré un jour pluvieux". Un peu après 8h, il y avait par exemple seulement 34 kilomètres de bouchons cumulés en Île-de-France, contre 350 en moyenne à cette heure-là.

On est en déconfinement partiel et je crois que les Franciliens appliquent bien à la fois la règle qui dit de privilégier le télétravail ou des horaires moins chargées -                    
Christophe Najdovski, adjoint à la mairie de Paris

La pollution aux particules fines favorise la circulation du coronavirus, selon une étude mise en avant par la maire de Paris, Anne Hidalgo. Pour inciter les Franciliens à ne pas prendre leur voiture dans Paris, une trentaine de parking-relais ont été mis en place "aux portes de Paris", rappelle Christophe Najdovski, avec un accès gratuit pour ceux qui ont un pass Navigo. L'adjoint à la mairie de Paris souligne également que "le stationnement redevient payant à partir d'aujourd'hui pour les visiteurs à Paris, il reste gratuit pour les résidents parisiens".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess