Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Indre-et-Loire : Le maire de Montrésor, Christophe Unrug, démissionne de ses fonctions

-
Par , France Bleu Touraine

Christophe Unrug, élu en 2014 à la mairie de Montrésor, a démissionné. À l'origine de son départ, de fortes tensions avec son conseil municipal qui allaient jusqu'à des insultes.

Christophe Unrug reste bien conseiller municipal de Montrésor même s'il démissionne de ses fonctions de maire
Christophe Unrug reste bien conseiller municipal de Montrésor même s'il démissionne de ses fonctions de maire -

Montrésor, France

Le maire de Montrésor Christophe Unrug a démissionné de ses fonctions en début de semaine, le 29 mars. Une décision validée par la Préfète d'Indre-et-Loire ce lundi 1er avril.

Élu en mars 2014, l'ancien maire de ce village de 350 habitants n'était plus soutenu au sein du conseil municipal. Les deux ou trois conseillers de l'opposition initiaux ont, selon le désormais ex-maire, réussit à convaincre la quasi totalité des 11 membres. Seuls deux lui sont restés fidèles.

De là, les insultes et la pression politique se sont intensifiées à son endroit et c'est ce qui l'a poussé à démissionner. " Je ne suis pas devenu maire pour cela. On peut être dans l'opposition politique, sans s'adonner à de telles choses ", ajoute-t-il.

Il songeait déjà à démissionner en janvier

Des critiques permanentes qu'il juge infondées comme celle où on lui reproche de gaspiller l'électricité de la mairie quand il travaille tard le soir. " Malgré tout, le coup de l'électricité, ça reste anecdotique même si c'est bas. Mais même pour un projet d'urbanisme sur lequel on travaillait depuis trois ans et qui devait protéger le village, ils m'ont mis des bâtons dans les roues. Alors même qu'ils n'avaient jamais mis le nez dans ce projet."

Ce n'est visiblement pas sur un coup de tête que Christophe Unrug a pris cette décision. Pour son discours du Nouvel An, il avait alors préparé 2 versions : l'une dans laquelle il présentait ses vœux. L'autre dans laquelle il présentait sa démission. Rattrapé et remotivé par la députée Sophie Auconie ainsi que le sénateur Pierre Louault, il s'était finalement ravisé. Cette fois-ci, il est allé au bout de sa décision

Le premier adjoint, François Dreno assure l'intérim en tant que maire jusqu'à ce que le nouveau maire soit élu. Cela devrait être lors des élections européennes, fin mai.