Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

CHU Dijon : l'AZCO, spécialiste de la médiation par l'animal, lance un financement participatif

-
Par , France Bleu Bourgogne

L'AZCO, l'Association de Zoothérapie de Côte-d'Or, a besoin d'un peu plus de 30 000 euros pour poursuivre ses activités à l'hôpital des enfants de Dijon.

Une action de médiation auprès d'enfants
Une action de médiation auprès d'enfants - FaceBook

Dijon - France

Avec ses chinchillas, ses gerbilles, ses chèvres, ses cailles et ses chiens l'AZCO, pratique la médiation par l'animal auprès des enfants, des personnes âgées ou encore dans les crèches. En 2012 elle a lancé le programme "caresse d'un sourire". Ce sont des interventions deux fois par semaine auprès des enfants hospitalisés en pédiatrie au CHU de Dijon. 

Pour diminuer les effets psycho sociaux de la maladie

Des milliers de gamins ont bénéficié de ce programme intégré au processus de soins. Il permet de diminuer les effets psycho sociaux de leur maladie. Mais aujourd'hui l'AZCO est obligé de lancer une cagnotte Leetchi pour assurer le financement de ce programme en 2020 et 2021

L'association AZCO lors de l'une de ses interventions à l'hôpital d'enfants de Dijon  - Aucun(e)
L'association AZCO lors de l'une de ses interventions à l'hôpital d'enfants de Dijon - FaceBook

Pas de difficultés financières pour l'association

L'AZCO n'est pas en difficulté financière mais jusqu'à présent c'est le CHU qui se chargeait de trouver les financeurs pour ce programme et l'association bénéficiait également du soutien d'une autre association "Les Petits Princes" qui oeuvrent en faveur des enfants atteints de cancers. Mais, vu le contexte actuel, les services du CHU n'ont plus le temps de se charger de récolter de l'argent pour ce genre d'opérations explique Hervé Montaron, le président de l'AZCO, et "Les Petits Princes" doivent aider d'autres associations, elle ne peut plus soutenir l'AZCO. D'où ce recours au financement participatif. 

Besoin d'un peu plus de 30 000 euros

"Ni nous, ni l’équipe de soins, ni les enfants et leurs familles n’arrivons à envisager la fin de ces petits moments de bonheur !" c'est le cri du coeur de l'AZCO sur sa page FaceBook. Un peu plus de 30 000 euros sont nécessaires pour poursuivre ses activités de zoothérapie. Une somme importante, il faut dire que le programme se compose de deux séances par semaines durant 52 semaines le tout sur deux années. Et que chaque intervention revient à 140 euros. 

L'AZCO a besoin de vous!

L'association AZCO lors de l'une de ses interventions  - Aucun(e)
L'association AZCO lors de l'une de ses interventions - FaceBook

Les interventions avec des animaux coûtent cher

Dans les faits l'argent sert à payer le suivi vétérinaire très strict pour pouvoir emmener les animaux à l’hôpital mais aussi les soins quotidiens ou encore la nourriture des petites bestioles. Sans compter qu'il faut également rémunérer les intervenants. Si cette association reconnue d'intérêt général ne parvenait pas à récolter la totalité de la somme elle s'engage à faire le plus de séances possible avec l'argent qui aura été collecté. Tous les dons dit l'AZCO, "même les plus modestes" sont les bienvenus.

L'association AZCO lors de l'une de ses interventions  - Aucun(e)
L'association AZCO lors de l'une de ses interventions - FaceBook

"Ce n'est pas naturel qu'un enfant soit à l'hôpital"

Hervé Montaron, président de l'AZCO, rappelle l'importance des activités proposées. "Ce n'est pas naturel qu'un enfant soit à l'hôpital. Un enfant devrait être en train de s'amuser avec ses copains dehors. Donc ces activités permettent de créer du lien, de l'affect pour passer ce cap qui n'est pas facile. C'est pour cette raison que j'encourage les gens à donner. Je sais que si les gens se mobilisent on pourra continuer cette activité". 

Hervé Montaron, président de l'AZCO

L'association AZCO lors de l'une de ses interventions  - Aucun(e)
L'association AZCO lors de l'une de ses interventions - FaceBook

Une association reconnue d'intérêt général

Basée à Arc-sur-Tille, et composée de 5 membres, l'association AZCO, a pour le moment collecté 1 620 euros via cette campagne de financement participatif sur Leetchi. Pour maintenir ses activités à l'hôpital elle doit atteindre très précisément la somme de 30 020 euros. Il vous reste près de 110 jours pour faire un geste.   

On revient sur cette opération de financement participatif dans les journaux de la matinale de France Bleu Bourgogne ce jeudi 12 septembre 2019.

Choix de la station

France Bleu