Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Cinq nouvelles trésoreries menacées de fermeture en Moselle

mardi 15 mai 2018 à 18:32 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord

Les trésoreries de Audun-leTiche, Florange, Algrange, Freyming-Merlebach et Boulay pourraient fermer en 2019 en Moselle. La direction des finances publiques concerte actuellement les élus locaux. Des projets dénoncés par les agents des impôts après déjà 5 fermetures de trésoreries cette année.

Un centre des finances publiques
Un centre des finances publiques © Maxppp - PQR

Moselle, France

Des trésoreries en Moselle sont encore sur la sellette. Après la fermeture actée de 5 des 34 trésoreries cette année (Ars-sur-Moselle, Moyoeuvre-Grande et Sierck-les-Bains ont fermé le 1er janvier dernier et Albestroff et Rohrbach-les-Bitche le feront 1er juin), 5 autres sites des impôts pourraient mettre la clé sous la porte en 2019 : il s'agit d'Algrange, Audun-le-Tiche, Florange, Freyming-Merlebach et Boulay. Le directeur départemental des finances publiques a écrit en ce sens une lettre aux parlementaires mosellans. Après la phase de concertation des élus locaux jusqu'à la fin juin, la décision sera arrêtée par le ministère mi septembre

Avec les nombreux départs à la retraite et les suppressions de postes, nous devons regrouper nos services 

Nous n'avons pas d'autre choix et nous ne le faisons par plaisir explique le directeur départemental des finances publiques. "Avec les nombreux départs à la retraite et les suppressions de postes, nous devons regrouper nos services", assure Hugues Bied-Charreton, sachant que la Moselle compte 34 trésoreries, un peu plus que la moyenne des autres départements de même taille : "Nous comptons 1 trésorerie pour 30.000 habitants contre 1 trésorerie pour 46.000 habitants dans des départements de taille comparable. Donc l'objectif est de regrouper nos postes comptables en épousant autant que possible le périmètre des intercommunalités et les propositions que je fais pour 2019 sont dans cette ligne".

Le directeur départemental des finances publiques Hugues Bied-Charreton

Les contribuables vont se retrouver face à une porte close

Les agents des impôts, eux, accusent le coup. Après la fermeture cette année déjà de 5 trésoreries, les 5 nouveaux sites sur la selette sont autant de services en moins pour la population regrette Philippe Ostrogorski représente le syndicat Solidaires Finances publiques : "Réellement on ne comprend pas. Les contribuables du secteur d'Hayange ou de Forbach   ont encore ce goût du contact humain et ce besoin de pouvoir dialoguer de l'autre côté du guichet avec des agents des finances publiques. Là, ils vont se retrouver face à une porte close". Surtout avec la mise en place de la retenue à la source au 1er janvier prochain, et toutes les questions qu'elle implique, ajoute le délégué syndical.

Philippe Ostrogorski, du syndicat Solidaires Finances Publiques en Moselle