Économie – Social

Au cinquième jour de grève des éboueurs, le Grand Avignon veut faire appel à une société privée

Par Aurélie Lagain et Marc Podevin, France Bleu Vaucluse et France Bleu mardi 5 janvier 2016 à 11:12

Avignon, au 4e jour de grève des éboueurs
Avignon, au 4e jour de grève des éboueurs © Radio France - Aurélie Lagain

Pour le cinquième jour d'affilée, 97% des éboueurs du Grand Avignon sont en grève. Ils demandent la reconnaissance de la pénibilité de leur travail.

Pour la deuxième fois en neuf mois, les éboueurs sont en grève dans le Grand Avignon. Ils ont cessé le travail à l'appel de la CGT depuis vendredi et sont mobilisés à 97% selon le syndicat. Ils demandent une meilleure reconnaissance de la pénibilité de leur travail.

Cela concerne les communes d'Avignon, Caumont-sur-Durance, Entraigues-sur-la-Sorgue et Morières-les-Avignon.

Le président du Grand Avignon menace : si aucune porte de sortie n'est trouvée ce mardi, c'est une société privée_ _qui se chargera du ramassage des ordures. Avec le vice-président en charge de l'Environnement et de la collecte des déchets, il sera mercredi en fin de matinée sur le site de Foncouverte à Avignon pour rencontrer les grévistes.

"Le service public n'est pas un slogan de banderole"

"Personne n'a intérêt à rester dans une impasse", estime Jean-Marc Roubaud, président du Grand Avignon, invité de France Bleu Vaucluse ce mardi, "encore moins les Avignonnais qui sont pris en otage. Si une solution n'est pas trouvée aujourd'hui, nous aurons recours à une société privée. Nous avons un service public à assumer, le service public ce n'est pas un slogan de banderole, c'est le service au public et aujourd'hui le service au public n'est pas assuré. Je ne peux pas laisser les choses dans cette situation, c'est une question de respect des contribuables et puis il y a un problème d'hygiène. Je ne veux pas que l'image du Grand Avignon soit détériorée par des intérêts corporatistes".

"Nous ne nous laisserons pas intimider"

Jean-Marc Roubaud aborde également le problème des négociations, sans résultat depuis le premier janvier : "Les agents de la collecte ont été pris en considération, et la situation dans laquelle ils se sont mis est une impasse, nous ne nous laisserons pas intimider ni menacer par des choses qui doivent être réglées dans l'apaisement, dans la discussion, dans le respect mutuel."

Poubelles lors de la grève des éboueurs à Avignon - Radio France
Poubelles lors de la grève des éboueurs à Avignon © Radio France - Philippe Paupert

Poubelles lors de la grève des éboueurs à Avignon - Radio France
Poubelles lors de la grève des éboueurs à Avignon © Radio France - Philippe Paupert

Partager sur :