Économie – Social

Clap de fin pour l'entreprise Editrans à Bassens

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde samedi 15 février 2014 à 8:00

La société Editrans à Bassens
La société Editrans à Bassens © Maxppp

Le bras de fer entre le site de traitement de déchets et la Préfecture de la Gironde a débouché sur la liquidation judiciaire de la société Editrans. Près d'une centaine d'emplois vont disparaître. La Préfecture exigeait la mise aux normes du site.

La fin d'Editrans, site de traitement de déchets à Bassens qui emploie 26 salariés. A terme, une soixantaine d'autres sont menacés en Gironde, dans la mesure où ses deux filiales ont elles aussi été placées en liquidation judiciaire, mais avec poursuite d'activité pendant deux mois. Décision rendue jeudi par le tribunal de commerce de Bordeaux.

C'est l'issue d'une long bras de fer entre cette société et les pouvoirs publics. Le groupe Ulysse auquel appartient Editrans a fait la sourde oreille aux sommations faites depuis plusieurs années par la Préfecture de la Gironde de se mettre en conformité avec la loi, notamment de se débarrasser des tonnages anormalement élevés amassés sur le site de Bassens, à cause des risques pour l'environnement. 

Un scénario qui pourrait se répéter

En juillet dernier, au terme d'un délai supplémentaire accordé par les pouvoirs publics, une nouvelle visite de l'usine a montré que rien n'avait été fait pour nettoyer le site. Résultat : la préfecture lance à l'encontre d'Editrans une procédure de consignation pour un million d'euros. C'est pour le patron du groupe Ulysse le coup fatal qui l'étrangle financièrement.

Le même scénario menace un autre centre de stockage de déchets à Lanton, sur le Bassin d'Arcachon , pour lequel le groupe s'est vu infliger pour les mêmes raisons une consignation d'un montant encore plus lourd, plus de deux millions d'euros. La décision concernant ce site tombera le six mars. On voit difficilement comment il pourrait échapper à son tour à la liquidation judiciaire.