Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Clermont-Ferrand : le chantier du futur siège Michelin des Carmes à mi-parcours

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Après un an de travaux, le gros oeuvre se termine sur le chantier du nouveau siège de Michelin aux Carmes à Clermont-Ferrand. Visite.

Le chantier du siège de Michelin aux Carmes. Il reste encore un an de travaux.
Le chantier du siège de Michelin aux Carmes. Il reste encore un an de travaux. © Radio France - Juliette Micheneau

Clermont-Ferrand, France

Au cœur de Clermont-Ferrand, le chantier du futur siège de Michelin aux Carmes en est à mi-parcours. Après un an de chantier, le gros oeuvre touche à sa fin confirme Romain Leal, architecte en charge du nouveau bâtiment d'accueil. "On est en train de poser la charpente bois et le vitrage : pour le début octobre, on aura terminé l'extérieur".

62 potences de bois sont en train d'être posées pour constituer l'auvent du bâtiment. - Radio France
62 potences de bois sont en train d'être posées pour constituer l'auvent du bâtiment. © Radio France - Juliette Micheneau

Etape particulièrement spectaculaire en ce début juillet : la pose de 62 potences de bois de 9 mètres de haut qui supporteront l'auvent du futur bâtiment d'accueil. Des charpentes construites en pin Douglas venu des monts du Forez.

Les futures salles de réunion modulables font la part belle au bois, au sol et au plafond. - Radio France
Les futures salles de réunion modulables font la part belle au bois, au sol et au plafond. © Radio France - Juliette Micheneau

Le bois est aussi très présent en intérieur : les plafonds, des sols en CLT, un "lamellé croisé" et l'ossature de la façade vitrée en chêne.

La serre tropicale ouverte au public

"D'ici une semaine ou deux, on va commencer à déposer les vitrages de la grande serre tropicale", explique l'architecte. Opération qui va durer un mois ou deux pour remontrer une nouvelle façade "plus ajustée, qui va empêcher la condensation et offrir plus de transparence vers les végétaux". Le grand public pourra ainsi traverser la serre tropicale par une galerie vitrée.

La verrière de la façade du siège de Michelin va être changée pour permettre au public d'accéder à la serre tropicale. - Radio France
La verrière de la façade du siège de Michelin va être changée pour permettre au public d'accéder à la serre tropicale. © Radio France - Juliette Micheneau

Plus globalement, l'objectif de Michelin est d'ouvrir ce nouveau bâtiment d'accueil au public. "On va y retrouver la boutique Michelin qu'on avait en centre-ville", précise Frédéric Lorphelin, directeur des sites tertiaires de Michelin. "La serre enfin accessible, 600 m² avec un espace où on va parler du caoutchouc naturel, de développement durable, un espace aussi d'exposition temporaire". Autre nouveauté pour les salariés de la Manufacture : un espace dédié aux ados pour attendre leur parents à la sortie du travail. Aujourd'hui 45 000 personnes, uniquement Michelin, transitent chaque année par ce siège des Carmes. 

60 personnes travaillent actuellement sur le site, avec des horaires aménagés en fonction de la chaleur. Le chantier devrait uniquement fermer autour du 15 août. Il comprend les 5500 m² du nouveau hall d'accueil, mais aussi 6000 m² de bâtiments rénovés. L'ouverture au public est prévue pour l'été 2020.

Le chantier de la place des Carmes, lui, en est toujours aux fouilles archéologiques. - Radio France
Le chantier de la place des Carmes, lui, en est toujours aux fouilles archéologiques. © Radio France - Juliette Micheneau