Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Clermont-Ferrand: les ACC se préparent à une reprise dans la sérénité

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Les difficultés sont passées pour les ACC, les Ateliers de Construction du Centre. Le carnet de commande est plein mais l'entreprise de rénovation ferroviaire clermontoise manque toujours de trésorerie, ce qui l'a poussé à chercher un repreneur.

Le rassemblement de ce mercredi devant les ACC
Le rassemblement de ce mercredi devant les ACC © Radio France - Emmanuel Moreau

Clermont-Ferrand, France

Deux repreneurs ont déposé un dossier avant la date limite du 16 septembre. Leur nom reste secret mais on sait qu'il s'agit de candidats sérieux. Une bonne nouvelle pour la direction et les syndicats de l'entreprise, qui travaillent main dans la main pour assurer la pérennité des ACC. 

Le plus dur est passé pour les ACC après plusieurs années difficiles. Le carnet de commande est plein avec des contrats qui représentent 100 millions d'€uros, notamment pour rénover des rames du métro parisien ou du TER Auvergne - Rhône-Alpes. Mais l'argent n'est pas encore sur le compte bancaire de l'entreprise, qui manque de trésorerie. Un problème récurrent aux ACC, faute d'actionnaires solides.

Les ACC appartiennent à de petits actionnaires, pour la plupart des anciens cadres aujourd'hui à la retraite. Ils n'ont pas les moyens d'assurer le développement de l'entreprise, d'où la nécessité de s'adosser à un repreneur. Mais il fallait y aller étape par étape, et d'abord avoir un carnet de commande plein, pour intéresser des candidats crédibles. 

Un nouveau site dans les années à venir?

Les 270 salariés sont donc assez sereins même si les syndicats préviennent qu'ils seront vigilants, en particulier sur le maintien des emplois. Et surtout, ils espèrent que cette reprise permettra aux ACC de déménager sur un nouveau site. L'entreprise a fêté ses 100 ans en juin dernier et certains ateliers du site historique de la rue du Pré la Reine accusent leur âge. Le projet existe depuis un bon moment mais rien n'est encore décidé. Cela se fera en concertation avec Clermont Auvergne Métropole, qui a déjà racheté les murs de l'entreprise, pour apporter un peu de trésorerie. Et Olivier Bianchi, le président de la Métropole, a laissé entendre ce mercredi qu'il était prêt à proposer aux élus de renoncer à un million d'€uros de créance pour faciliter la reprise.

Si l'heure est à l'optimisme, la CGT a organisé un grand rassemblement ce mercredi pour maintenir la pression sur l'Etat, puisque 90% des commandes proviennent de donneurs d'ordre publics. Outre les salariés des ACC, de nombreux salariés d'entreprises en difficulté ont participé à ce rassemblement, des entreprises locales comme Luxfer ou Dietal, ou bien plus lointaines, comme Ford Blanquefort dont la délégation était menée par l'ancien candidat à la présidentielle, Philippe Poutou. 

Choix de la station

France Bleu