Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Clermont-Ferrand : les agents municipaux manifestent pour un système de primes plus équitable

lundi 1 octobre 2018 à 8:28 Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne

Un rassemblement est organisé ce lundi matin devant la mairie de Clermont-Ferrand à l'appel de quatre organisations syndicales. Elles dénoncent un système de répartition des primes archaïque et inéquitable. La situation semble bloquée et le comité technique de ce jour ne devrait rien changer.

L'hôtel de ville de Clermont-Ferrand
L'hôtel de ville de Clermont-Ferrand © Radio France - Alexandre Chassignon

Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, France

Le dossier est sur la table des négociations depuis bientôt un an, mais il n'avance pas. Le système de répartition des primes fait grincer des dents chez les agents territoriaux. Un appel à la grève a donc été lancé à l'initiative des organisations syndicales CGT, FO, FSU et UNSA. Un mouvement en marge d'un comité technique prévu ce lundi à Clermont-Ferrand. L'enjeu est d'autant plus important que ces primes représentent une part importante des revenus mensuels des fonctionnaires. 

 L'intersyndicale juge le système de répartition des primes archaïque et inéquitable  - Radio France
L'intersyndicale juge le système de répartition des primes archaïque et inéquitable © Radio France - Eric Le Bihan

Les syndicats qui affirment avoir fait des propositions "raisonnables" cet été à l'administration, en tenant compte de l'impact financier et budgétaire sur les contribuables. Mais la situation semble figée. Les grévistes fustigent les écarts entre certains métiers et affirment "qu'un agent de catégorie C doit travailler 55 ans pour toucher les primes distribuées à cinq agents de la Direction Générale chaque année". Ils estiment que la municipalité n'a pas le courage de remettre tout le système à plat. Autre motif d'inquiétude, le nombre croissant de contractuels. Ils seraient actuellement 300 environ en poste à la ville et au CCAS. 

La position de la mairie 

La mairie rappelle effectivement que chaque agent, en plus de sa base mensuelle, bénéficie d'un régime indemnitaire. Toutefois, la loi oblige désormais les collectivités à rémunérer l'agent non plus en fonction de son grade mais selon son métier et son expertise. La municipalité s'engage à ne pas baisser le régime indemnitaire de chaque agent. Pour cela, elle va notamment débloquer une enveloppe de 650.000 euros pour revaloriser ce régime qui profitera à 800 agents.

Plus de 1.800 agents travaillent actuellement à la mairie de Clermont-Ferrand et plus de 400 au Centre Communal d'Action Sociale.  

Perturbations dans le périscolaire

Conséquences de ce mouvement social, certains services périscolaires seront perturbés ce lundi dans les écoles clermontoises. Dans les établissements où la restauration ne fonctionnera pas, les parents sont invités à venir chercher leur enfant à 11h45 et le ramener à 13h35. Dans les écoles où l'École de la récréation du matin ne fonctionnera pas, les parents peuvent emmener leur enfant à l'école à partir de 8h35. Enfin dans les écoles où le SMAP ne sera pas assuré, les parents devront venir chercher leur enfant à 16 heures.