Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand : les commerces ne pourront plus ouvrir le dimanche pendant ce mois janvier

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a suspendu l'arrêté du préfet autorisant les commerces clermontois à ouvrir le dimanche en janvier, cette décision entre vigueur ce lundi 11 janvier : les commerces clermontois pourront encore ouvrir ce dimanche 10 janvier.

Les commerces clermontois ne pourront plus ouvrir les dimanches de janvier à partir de ce lundi 11 janvier.
Les commerces clermontois ne pourront plus ouvrir les dimanches de janvier à partir de ce lundi 11 janvier. © Radio France - Théophile Vareille

L'arrêté de la préfecture autorisant les commerces clermontois à ouvrir les dimanches jusqu'à fin janvier a été suspendu par le tribunal administratif de Clermont-Ferrand. Cette décision s'applique à partir de ce lundi 11 janvier, les commerces clermontois pourront donc ouvrir une dernière fois le dimanche ce 10 janvier

Saisi en référé par la CGT, le tribunal adminsitratif juge qu'en autorisant les commerces à ouvrir le dimanche en janvier, le préfet "a porté une atteinte grave et manifestement illégale au droit à la vie, au droit au repos des salariés et à la protection sanitaire de la population."

Des arguments économiques et sanitaires

"C'est une victoire pour les salariés, qui ont droit à leur repos dominical, et une victoire pour les petits commerces," se réjouit Christophe Boucheix de la CGT du Puy-de-Dôme. "Ça ne sert à rien d'ouvrir le dimanche en janvier, on ne fait pas un bon chiffre et _les salariés sont lessivés après avoir travaillé tous décembre_, ça ne profite qu'aux grande surfaces.

Le président du tribunal administratif Philippe Gazagnes a lui surtout mis en avant des arguments sanitaires.  Il note que permettre aux commerces d'ouvrir le dimanche risque "d’augmenter ainsi de fait les jours de circulation et donc de contamination [au Covid-19]", ce alors que par ailleurs les restaurants et établissements culturels restent clos.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess