Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand : les mineurs isolés étrangers manifestent pour être entendus

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Fatigués de vivre dans la peur et d'être à la rue, une cinquantaine de mineurs isolés ont manifesté dans les rues de Clermont-Ferrand, accompagnées des associations comme RESF 63 ou la Ligue des Droits de l'Homme.

Les manifestants se sont réunis place de Jaude à 15h
Les manifestants se sont réunis place de Jaude à 15h © Radio France - Mickaël Chailloux

On les appelle MNA, pour mineurs non-accompagnés. Ils vivent dans des squats où ils sont sans cesse menacés d'expulsion. Et ils estiment ne pas être écoutés par leur "papa", le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme.  Les Mineurs Isolés Étrangers étaient dans la rue cet après-midi, à leur initiative, ainsi qu'à celle de plusieurs associations dont RESF63. Une pétition a d'ailleurs été lancée par plusieurs personnels de l'Education Nationale, personnels de santé et membres d'associations afin qu'ils ne soient pas expulsés.

Selon eux, le Conseil Départemental les accuse de mensonge

"On nous accuse de mentir sur notre âge. Mais on n'est pas des menteurs. On a quitté notre pays pour trouver la paix, être protégés et aller à l'école. On se retrouve dehors pendant des mois, voire plus d'un an"

Ce cri d'exaspération s'est matérialisé ce mercredi après-midi par une manifestation dans les rues de Clermont-Ferrand, au départ de la place de Jaude. La cinquantaine de mineurs isolés s'est ensuite dirigée vers le Palais de Justice, où les mineurs ont déposé une lettre à direction des juges des enfants, leur demandant "solennellement protection et assistance. Nous attendons de pouvoir vous parler et de vous expliquer notre situation" explique-t-ils. 

Quelques mineurs ont pris la parole afin de détailler leur message principal : non, les mineurs isolés ne mentent pas sur leur âge et veulent obtenir leurs papiers dans la légalité. 

Le Département annonce une réforme du mode d'entretien

Interrogé, le 1er vice-président du Conseil Départemental Alexandre Pourchon annonce une réforme de la manière dont se passe les évaluations avec les travailleurs sociaux. "Je ne trouve pas très sain que les travailleurs sociaux du Conseil Départemental se retrouvent en position de juge-arbitre" estime-t-il. 

"On réfléchit donc à une nouvelle méthode d'évaluation. Je souhaite faire appel à un prestataire de service associatif, composé de travailleurs sociaux, et extérieur au Département du Puy-de-Dôme." 

L'objectif serait aussi de réduire les délais de la procédure pour les mineurs : qu'elle passe de 2 à 8 mois à 15 jours en 2019. Alexandre Pourchon invite aussi l'Etat à prendre ses responsabilités quant à l'accueil de personnes sur le territoire français. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess