Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Clermont-Ferrand : les syndicats toujours dans la rue contre la réforme des retraites

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

1.500 personnes opposées à la réforme des retraites ont défilé ce mardi 14 janvier dans les rues de Clermont-Ferrand. Les grévistes puydômois n'entendent pas lâcher après plus d'un mois de conflit social. Ils remettront ça jeudi pour une nouvelle journée de mobilisation nationale.

Plus d'un millier de personnes ont défilé dans les rues de Clermont-Ferrand, ce mardi 14 janvier, contre la réforme des retraites malgré l'annonce du Premier ministre de suspendre l'âge pivot.
Plus d'un millier de personnes ont défilé dans les rues de Clermont-Ferrand, ce mardi 14 janvier, contre la réforme des retraites malgré l'annonce du Premier ministre de suspendre l'âge pivot. © Radio France - Bastien Thomas

Clermont-Ferrand, France

"On y croit encore ! Ce n'est surtout pas maintenant qu'il faut s'arrêter !" martèle Frédéric Bochard, secrétaire général de l'union départementale Force Ouvrière du Puy-de-Dôme lors de la manifestation contre la réforme des retraites ce mardi 14 janvier à Clermont-Ferrand. Malgré les annonces du Premier ministre, Edouard Philippe, samedi 11 janvier, les grévistes veulent montrer qu'ils sont toujours là, plus d'un mois après le début du mouvement de contestation. Selon la préfecture du Puy-de-Dôme, 1.200 personnes ont défilé dans la capitale auvergnate. Près de 3.000 manifestants d'après les organisations syndicales.

"Les concertations c'est le gouvernement qui arrive avec un projet et qui demande que l'on en discute pour savoir comment il va le mettre en place. C'est ce qu'il fait avec la question de l'âge pivot que j'appelle plutôt l'âge pipeau !" - Frédéric Bochard, secrétaire général de l'union départementale Force Ouvrière du Puy-de-Dôme.

Habitué des cortèges depuis le 5 décembre, Sylvain, professeur de mathématiques dans un lycée clermontois, estime que "tout le monde va y perdre avec cette réforme". "Les gens ont compris que le projet du gouvernement allait concerner tout le monde et que les retraites allaient forcément baisser. Il faut maintenant qu'il y ait plus de monde dans les manifestations et convaincre les gens de nous rejoindre" continue-t-il. 

Plus qu'une opposition à un projet de loi, les grévistes se battent avant tout contre un choix de société. - Radio France
Plus qu'une opposition à un projet de loi, les grévistes se battent avant tout contre un choix de société. © Radio France - Bastien Thomas

Avec un mouvement social qui dure depuis plus d'un mois, certains grévistes ont des craintes. Pascale, syndicaliste CGT des Finances Publiques de Clermont-Ferrand, espère que "les manifestations ne se radicaliseront pas". "Chaque jour qui passe, c'est un risque qui existe, qui est réel. Mais si cela devait arriver, ce sera de la responsabilité du gouvernement qui joue le pourrissement" explique Frédéric Bochard.

Nouvelle journée de mobilisation jeudi en Auvergne

Les syndicats aiment le rappeler lors de leurs différentes prises de parole, ils ne lâcheront pas tant que le projet de loi ne sera pas retiré par le gouvernement. Et ils continueront d'exprimer leur opposition. Un nouvel appel à manifester a été déposé par l'intersyndicale pour le jeudi 16 janvier. 

A Clermont-Ferrand, le départ ne se fera pas de la place du 1er mai comme à l'habitude, mais du siège social de Michelin, en travaux. Le cortège empruntera le boulevard Jean-Baptiste Dumas, la Place des Bughes, les rues de Blanzat, Jean Richepin, Montlosier, la place Gaillard, pour rejoindre la place de Jaude.

Dans l'Allier, les manifestants prendront la forme de retraites aux flambeaux. Les opposants à la réforme doivent se retrouver à 18 heures à Montluçon (place Jean Dormoy), à Moulins (place de la Liberté) et à Vichy (place de la Poste). 

A Aurillac, le rassemblement est fixé à 14 heures sur la place Pierre Sémard (gare SNCF). Enfin au Puy-en-Velay, la manifestation partira à 10H30 de la place Cadelade.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu