Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Clermont-Ferrand : ouverture prochaine d'un resto école solidaire

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Un nouveau restaurant ouvrira ses portes en début d'année prochaine à Clermont-Ferrand. Un concept innovant piloté par l'association Chom'Actif. Il formera des personnes sans emploi et favorisera la mixité sociale en proposant des tarifs préférentiels aux clients en situation de précarité.

Le futur resto école solidaire de Clermont-Ferrand formera 80 personnes chaque année
Le futur resto école solidaire de Clermont-Ferrand formera 80 personnes chaque année © Radio France - Lou Marguerite

Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Il s'appellera Toques Académie et il ouvrira à la mi-janvier dans le quartier de la gare à Clermont-Ferrand. Il s'agit d'un nouveau restaurant semi-gastronomique qui proposera une cuisine inventive. Mais sa particularité est ailleurs : il formera des jeunes et des chômeurs aux métiers de la restauration et sera ouvert à tous types de clients, notamment aux personnes sans emploi qui ne paieront que 30 % de l'addition. Le projet, monté par Chom'Actif, est soutenu par des associations -le Secours catholique- des entreprises -notamment la fondation Michelin- et des collectivités territoriales dont le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes.

Objectif : former 80 personnes chaque année

Apprentis, stagiaires, salariés en reconversion, ou ayant besoin d'une remise à niveau, ils seront 80 chaque année à bénéficier de ce resto école. Ils se formeront aux métiers de la cuisine avec un chef venu de Lyon, ancien élève de Pierre Gagnaire. Hugo Czechowicz, qui aime la créativité et la couleur dans les assiettes, a 43 ans. A quelques semaines de l'ouverture, il est enthousiaste :"Quand ils feront un plat, ils se sentiront valorisés. Oui, c'est toi qui as fait ça, donc tu es capable !".

Fouad Makka, maître d'hôtel, passé notamment par la Mamounia, le palace de Marrakech, s'occupera lui de la formation au service en salle. A 40 ans, il a le goût de la transmission : "Ce qui m'intéresse le plus c'est former les gens. Pour moi, c'est une cause perdue si je ne transmets pas ce qu'on m'a appris, ce qu'on m'a transmis".

Mixité et solidarité

Ce restaurant fonctionnera comme les autres établissements de sa catégorie. Mais il accueillera aussi des personnes en situation de précarité. Parce qu'aller au restaurant fait partie du parcours d'insertion ! Jacques Rousset, bénévole à Chom'Actif, est la cheville ouvrière du projet : " Cela participe à la socialisation. Quand on est sans emploi, on a tendance à se replier sur soi. Ces personnes là ne paieront que 30 % du prix réel". 

C'est une Société Coopérative d'Intérêt Collectif  "Le Resto Apprenant Solidaire" qui va gérer l'établissement. Son assemblée générale constitutive s'est tenue ce lundi. Tout futur convive ou citoyen solidaire peut soutenir la démarche. A noter que 18 % des sommes investies pour constituer le capital de la SCIC peuvent être déduites de l'impôt sur le revenu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu