Économie – Social

Clermont-Ferrand : une centaine de migrants s'installent derrière la fac de lettres

Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu mardi 3 octobre 2017 à 20:39

Le campement de migrants installé derrière la fac de lettres à Clermont-Ferrand
Le campement de migrants installé derrière la fac de lettres à Clermont-Ferrand © Radio France - Eric Le Bihan

Le campement de fortune a quitté la place 1er mai mardi après-midi pour migrer derrière le bâtiment universitaire à l'initiative du réseau RESF. Les migrants, majoritairement issus des Balkans, dorment sous des tentes en attendant une hypothétique régularisation de leurs situations.

Un déménagement précaire certes, mais un déménagement quand même. Face à l'immobilisme - ou l'impuissance - des pouvoirs publics, le réseau RESF a organisé mardi en milieu d'après-midi le transfert du campement des migrants de la place du 1er mai vers la faculté de lettres de Clermont-Ferrand. En fait, par l'entrée arrière du bâtiment, rue Philippe Lebon. Là, 25 tentes igloo ont été installées sur la pelouse. Le campement est toujours aussi précaire, mais les migrants peuvent utiliser les points d'eau et les sanitaires de la faculté pendant les heures d'ouverture (jusqu'à 22 heures).

37 enfants à la rue

Au total, ce sont plus d'une centaine de personnes, la plupart issues des pays des Balkans (Serbie, Albanie) qui s'apprêtaient à passer leur première nuit sur leur nouveau campement. Des Africains sont également présents (Ivoiriens, Maliens, Guinéens). Parmi ces migrants, 37 enfants. La plupart des "campeurs" sont des demandeurs d'asile. Le réseau RESF dénonce l'immobilisme de l’État et de la municipalité de Clermont-Ferrand face à cette situation d'urgence, qui dure depuis de longs mois maintenant.

Le rectorat informé

Mise devant le fait accompli, la direction de l'Université Clermont Auvergne a été informée en début de soirée. Joint mardi soir par France Bleu Pays d'Auvergne, son président Mathias Bernard a avisé le rectorat et dit comprendre "la situation humainement très compliquée vécue par ces personnes", tout en se montrant attentif à ce qu'il n'y ait aucun trouble à l'ordre public et autres dégradations. La situation risque d'être beaucoup plus complexe à gérer ce mercredi matin à l'heure de la reprise des cours pour des centaines d'étudiants.

Campement de fortune derrière la fac de lettres - Clermont-Ferrand - Radio France
Campement de fortune derrière la fac de lettres - Clermont-Ferrand © Radio France - Eric Le Bihan