Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand : une pétition pour soutenir les 14 salariés de la librairie Gibert-Joseph en liquidation

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le sort des 14 salariés des deux magasins Gibert-Joseph clermontois est scellé ce mardi 2 juin au Tribunal de Commerce de Clermont-Ferrand. Avec l'énergie du désespoir, une étudiante en médecine, habituée de la librairie, lance une pétition en ligne contre cette fermeture.

Gibert-Joseph à Clermont-Ferrand.
Gibert-Joseph à Clermont-Ferrand. © Radio France - Léo Corcos

La direction parisienne du groupe a également décidé de se séparer des sites d'Aubergenville dans les Yvelines et de Chalon-sur-Saône en Saône et Loire. Au total, une trentaine de salariés est concernée par ces fermetures dont 14 à Clermont-Ferrand. Un choc pour les salariés et les clients qui ont l'habitude de fréquenter l'établissement installé dans la ville depuis 80 ans. 

L'intérieur de la librairie Gibert-Joseph à Clermont-Ferrand.
L'intérieur de la librairie Gibert-Joseph à Clermont-Ferrand. - @Jean Philippe Baré

Pour soutenir les 14 salariés Clermontois, une étudiante en médecine, une habituée de la librairie, a lancé une pétition qui approche les 1000 signatures. "Gibert-Joseph est une institution ici, la librairie est très fréquentée par les étudiants en médecine, et avant nous, c'était nos professeurs" explique Mathilde d'Elloy en 5ème année de médecine. 

Neufs ou d'occasion, le lecteur trouve toujours l'ouvrage qu'il cherche chez Gibert-Joseph.
Neufs ou d'occasion, le lecteur trouve toujours l'ouvrage qu'il cherche chez Gibert-Joseph. - @Jean-Philippe Baré

Mathilde et ses camarades avaient en effet l'habitude de se rendre au rayon scolaire et universitaire où exerçait Jean-Philippe Baré, l'un des salariés touchés : "on pouvait tout lui demander", poursuit Mathilde, "dans ce service, il faisait vraiment un travail de centralisation, il nous demandait systématiquement ce que nous pensions des ouvrages qui sortaient pour en faire une synthèse. J'espère le retrouver bientôt, et je souhaite le meilleur pour tous les salariés." 

Très touché par cette mobilisation, Jean-Philippe Baré ne souhaite pas s'exprimer avant l'audience. Il rappelle qu'une trentaine de salariés au total sur les 750 paient, au prix fort, les réalités comptables du groupe Gibert-Joseph. "_La plupart des salariés ont entre 25 et 35 ans de boîte. Ce sera plus compliqué de retrouver du travail. Un gâchis de savoir-faire !_" se désole Jean-Philippe Baré.

En attendant, des représentants des salariés des trois sites vont se retrouver ce mardi après-midi devant le palais de justice de Clermont-Ferrand.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess