Économie – Social

Clermont-Lyon : la compagnie Fly Kiss se positionne pour reprendre la ligne

Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne vendredi 13 janvier 2017 à 9:06

La nouvelle compagnie propose cinq nouvelles destinations au départ de Clermont
La nouvelle compagnie propose cinq nouvelles destinations au départ de Clermont © Radio France - Jean-Pierre Morel

Après avoir lancé cinq destinations au départ de Clermont-Aulnat il y a 2 mois, la compagnie auvergnate Fly Kiss se positionne pour reprendre la liaison Clermont-Lyon abandonnée par Hop à compter du 6 février prochain.

"Interrompre la liaison Clermont-Lyon est un handicap évident pour le monde économique, universitaire..." Le constat de Bruno Lechevin, patron d'Enhance Aero et de la compagnie Fly Kiss semble partagé par beaucoup de chefs d'entreprises et politiques auvergnats. L'aéroport de Clermont-Aulnat avait déjà perdu beaucoup de lignes au profit du "hub" lyonnais mais voilà qu'il n'y serait même plus connecté !

Chantage aux subventions ?

Forte de ses cinq destinations lancées le 7 novembre dernier, la compagnie clermontoise Fly Kiss a décidé de se positionner pour reprendre cette liaison Clermont-Lyon "dès que possible" dit Bruno Lechevin qui assure avoir la flotte nécessaire pour assurer les rotations. Quant à la question de la rentabilité mise en avant par Hop, l'entrepreneur auvergnat n'est pas dupe : "Ils indiquent qu'ils suspendent la ligne. Les mots ont leur importance. On ne sait pas si suspendre veut dire qu'éventuellement on pourrait reprendre moyennant peut-être des aides ou des subventions." Et si c'était le cas, Bruno Lechevin aimerait autant que les instances publiques travaillent avec une entreprise auvergnate.

Réécoutez Bruno Lechevin, patron de la compagnie clermontoise Fly Kiss, invité de France Bleu Pays d'Auvergne.

Le président de Fly Kiss a pris contact avec le maire de Clermont, il doit rencontrer aussi Brice Hortefeux, vice-président régional et à ce titre, président du syndicat mixte de l'aéroport clermontois. Bruno Lechevin a également écrit à Hop et se dit même ouvert à un partenariat : la compagnie clermontoise pourrait assurer le Clermont-Lyon pour le compte de Hop.

Avec cette proposition, la compagnie clermontoise réaffirme son ambition pour l'avenir. Aujourd'hui, sur les cinq destinations lancées en novebmre, "la fréquentation correspond à nos projections. On est sur un taux de remplissage d'environ 30 à 40%", sachant qu'on estime la rentabilité au-delà des 55%. Fly Kiss a du coup décidé de prolonger l'exploitation, au-delà des quatre mois fixés au départ.