Économie – Social DOSSIER : Le dossier des cliniques privées du Nord Franche-Comté

Clinique de Montbéliard: l’offre de reprise rejetée

Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard jeudi 15 octobre 2015 à 15:13

La moitié du personnel de la clinique mobilisée
La moitié du personnel de la clinique mobilisée © Radio France - Nicolas Wilhelm

Une cinquantaine de salariés de la clinique de Montbéliard s’est rassemblée ce jeudi matin devant leur établissement. Ils ont appris la veille que l'unique offre de reprise avait été refusée par la SCI, la société propriétaire des murs.

L’avenir de la clinique de Montbéliard placée en liquidation judiciaire est de plus en plus incertain après ce coup de théâtre. En pleine réunion du Comité d’Entreprise mercredi, un représentant de l’administrateur judiciaire a annoncé que la SCI, la société qui possède les murs, avait refusé l’offre de reprise de Pierre Mercier, le PDG de Dracy Santé, déjà à la tête de la clinique de la *Miotte* de Belfort.

SCI : touche pas aux CDI" 

Les représentants du personnel ont informé les salariés dans la soirée de mercredi. Un appel à la mobilisation a été lancé pour le lendemain. Ce jeudi, une cinquantaine de personnes s’est rassemblée devant les portes de la clinique.

Le personnel a empêché les médecins qui se sont associés à cette décision d'entrer dans la clinique et de prendre leur poste. Angélica, aide-soignante à la clinique, vit très mal cette situation « Nous sommes pris au piège par une décision financière. Tout le monde doit jouer le jeu car il y a plus de 100 emplois en jeu ».

Inquiétude d'Angélica aide soignante à la clinique de Montbéliard /

La situation devient urgente. Si l’offre reste en l’état, la clinique risque de fermer. Le pays de Montbéliard deviendrait alors un désert médical. Les deux hôpitaux de Belfort et Montbéliard vont en effet fusionner dans le cadre de l’arrivée du nouvel hôpital de Trévenans fin 2016.

Un loyer insatisfaisant pour la SCI

Selon les membres de la SCI dont font partie plusieurs médecins qui exercent à la clinique, le loyer proposé par le seul candidat à la reprise ne serait pas assez élevé. _"Cette décision met en péril l’avenir des 108 salariés de la clinique", explique les représentants du personnel alors que le sort de l’établissement sera examiné mardi prochain par le **tribunal de *_*commerce de Belfort.\

Pierre Mercier discute avec l’ARS

Après la décision de la SCI, Pierre Mercier indique qu’il va discuter avec l’ARS, l'agence régionale de santé. Le PDG de Dracy Santé précise que sa première offre_ était _conforme à l’activité de la clinique qui a perdu sa maternité cet été. Il ne comprend pas ce rejet de la part de la SCI. En cas de nouvel offre, elle devra être acceptée par les propriétaires.

Selon les représentants du personnel, l’offre de reprise peut être modifiée deux jours avant l’audience.