Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Code du travail : l'Assemblée nationale approuve la ratification des ordonnances à une très large majorité

mardi 28 novembre 2017 à 17:31 Par Marina Cabiten, France Bleu

L'Assemblée nationale a approuvé mardi à une très large majorité, par 463 voix contre 74, avec 20 abstentions, la ratification des ordonnances réformant le code du travail.

Les députés ont approuvé la ratification des ordonnances qui réforment le code du travail - illustration
Les députés ont approuvé la ratification des ordonnances qui réforment le code du travail - illustration © Maxppp -

C'est la première grande réforme sociale du quinquennat Macron, décriée à gauche et par les syndicats. Le projet de loi de ratification des ordonnances réformant le code du travail, dont le vote a été applaudi debout par les députés de la majorité, a été approuvé à une très large majorité par les députés mardi après 70 heures de débat.

"Que les entreprises n'aient plus peur d'embaucher"

Elle doit permettre aux cinq ordonnances, en vigueur depuis septembre, d'avoir force de loi et ne pas devenir caduques. Le texte doit encore être examiné au Sénat, ce qui n'aura pas lieu avant janvier.

Pour le MoDem, Nathalie Elimas a mis en avant la volonté de lutter contre le chômage avec des ordonnances qui arrivent au "bon moment", dans une phase de créations d'emplois, estimant qu'"il y a de bonnes chances pour que l'effet positif arrive rapidement et que les entreprises n'aient plus peur d'embaucher". Au nom de LR, Gérard Cherpion a observé que les ordonnances "répondent aux préoccupations" de son groupe pour "limiter, voire faire reculer la peur de l'embauche".

"Votre loi ne fera qu'accroître les inégalités"

A l'inverse, les groupes de gauche ont réaffirmé leur opposition à la réforme. "Votre loi ne fera qu'accroître les inégalités", a ainsi lancé le socialiste Boris Vallaud, déplorant des échanges qui "ne furent jamais de réels débats ayant la moindre chance de faire évoluer" les positions de la majorité.

"Vos idées ne sont ni modernes, ni innovantes, vous êtes la énième porte-plume de la dynastie des oligarques du Medef" et "vous transformez notre droit du travail en agrégat de petites féodalités", a ensuite lancé l'Insoumis Loïc Prud'homme, promettant aussi que son groupe serait "persévérant" en attendant de pouvoir abroger cette loi, "dans la ligne droite de la loi El Khomri".