Économie – Social

A Cognin, une conserverie solidaire donne une deuxième vie aux fruits et légumes

Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie lundi 19 décembre 2016 à 3:21

Lancée le 1er novembre, la conserverie solidaire a déjà produit 3.000 bocaux de confitures et chutneys
Lancée le 1er novembre, la conserverie solidaire a déjà produit 3.000 bocaux de confitures et chutneys © Radio France - Nicolas Peronnet

Depuis début novembre, Cognin a sa "conserverie solidaire". L'idée : transformer des fruits et légumes destinés à être jetés en conserves artisanales, sous forme de confitures.

C'est un commerce pas vraiment comme les autres qui vient d'ouvrir à Cognin, dans l'agglomération chambérienne. Depuis début novembre, la ville a sa conserverie solidaire au nom évocateur : "J'aime Boc'oh" ! L'idée : transformer des fruits et légumes destinés à être jetés en conserves artisanales, sous forme de confitures et chutneys. A la lutte contre le gaspillage alimentaire s'ajoute une dimension sociale. L'association qui développe l'activité est composée de cinq salariés, dont trois en contrat d'insertion.

La gamme de confitures et chutneys commercialisés par "J'aime Boc'oh" - Radio France
La gamme de confitures et chutneys commercialisés par "J'aime Boc'oh" © Radio France - Nicolas Peronnet

ECOUTEZ le reportage dans les locaux de "J'aime Boc'oh"

Un concept dérivé du mouvement Disco Soupe

C'est en participant à Disco Soupe, ce mouvement "anti-gaspi" revendicatif qui mène des actions partout en France depuis 2012, que Baptiste Bourdeau, le coordinateur du projet, a eu l'idée : "Plutôt que récupérer les aliments tous les trois mois dans le cadre d'un mouvement bénévole, l'idée est de récupérer des fruits et légumes tous les jours. On travaille avec deux supermarchés, un producteur du coin, et la banque alimentaire".

Dans son atelier rue de Lyon à Cognin, les fruits et légumes se transforment au gré des humeurs, et des arrivages : "C'est l'équipe qui décide ce qui va être fait dans la journée". Avec une bonne dose de créativité : "On fait des confitures et des chutneys avec 80% de la marchandise que l'on reçoit. Il y a encore quelques légumes, comme les patates, avec lesquels on ne sait pas quoi faire. Parfois cela nous amène à faire des recettes très simple, comme la confiture de fraises ou de prunes, mais la récupération nous incite à la créativité, par exemple la confiture carotte-pamplemousse, ou banane-orange".

ECOUTEZ Baptiste Bourdeau, le coordinateur du projet

Plus d'une tonne de fruits et légumes sauvés en moins de deux mois

Depuis début novembre, la conserverie solidaire a déjà produit 3.000 bocaux. Cela représente plus d'une tonne de fruits et légumes sauvés, dont la durée de vie est rallongée de deux ans grâce à la mise en conserve.

"J'aime Boc'oh" est installée rue de Lyon à Cognin depuis début novembre - Radio France
"J'aime Boc'oh" est installée rue de Lyon à Cognin depuis début novembre © Radio France - Nicolas Peronnet

180 personnes se sont mobilisées dans le cadre de l'opération de financement participatif nécessaire au lancement du projet. En deux mois prés de 8.000 euros ont été récoltés. Un bel exemple d'économie sociale et solidaire.

Cognin, en Savoie - Radio France
Cognin, en Savoie © Radio France - Denis Souilla