Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Collecte annuelle de la Banque alimentaire : les donneurs étaient "au rendez-vous" à Guilherand-Granges

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La collecte annuelle de la Banque alimentaire vient de s'achever, et au point de collecte de Guilherand-Granges (Drôme), les bénévoles ont été surpris du nombre de dons cette année, malgré le contexte sanitaire et économique.

À Guilherand-Granges (Drôme), les bénévoles ont récolté plus de dons que l'année dernière.
À Guilherand-Granges (Drôme), les bénévoles ont récolté plus de dons que l'année dernière. © Radio France - Claire Guédon

Le responsable de la collecte de Guilherand-Granges est catégorique "par rapport à l'année dernière, il y a plus de donateurs". Yvon a assisté aux trois jours de collecte de la Banque alimentaire dans ce supermarché, et pour lui le bilan de 2020 sera supérieur à celui de 2019. "Ça fait plaisir de voir que les gens donnent et qu'il y a du monde", se réjouit-il. Malgré la crise sanitaire et économique qui règne, les Drômardéchois n'ont pas hésité à donner, au contraire. 

"Tout le monde en a besoin en ce moment", Benjamin, fidèle donateur de la Banque alimentaire

Benjamin vient de finir ses courses et il tend un sac de soupes déshydratées et une bouteille d'huile à une bénévole : "Tout le monde en a besoin en ce moment. Il y a beaucoup de chômage et de gens qui ont perdu leur emploi." Alors Benjamin n'a pas hésité une seconde, lui qui donne déjà de manière régulière à différentes associations, surtout que cela ne lui a pas coûté très cher. "30 centimes le sachet de soupe, et pareil pour la bouteille d'huile", confirme-t-il.

Même son de cloche de la part d'Angélique, qui fait des dons tous les ans la Banque alimentaire. "On en a nous-même bénéficié il y a plusieurs années, et depuis, je l'ai toujours fait. Nous on va mieux donc on fait profiter les autres", explique-t-elle.

"Cette année, il y a beaucoup de besoins dans beaucoup de ménages", Frankie, une généreuse commerçante

Et puis il y a Frankie, elle tient une boutique de produits équitables, et malgré la crise elle a tenu à faire un don. Elle a donné pour 76 euros de produits qui viennent de sa boutique. "Je ne suis pas la plus malheureuse. Cette année, il y a beaucoup de besoins dans beaucoup de ménages, il faut penser à eux", s'exclame cette commerçante. 

Moins de points de collecte, mais plus de dons 

Il y a eu moins de points de collectes organisés cette année : à Annonay, Chabeuil ou encore Die, il a été décidé de repousser l'opération au début de l'année 2021. La Banque alimentaire de Drôme-Ardèche s'attend donc un bilan global en baisse, mais pour autant, il y a eu plus de dons sur les points de collectes ouverts. Jean-Pierre Serafini, président de la Banque alimentaire de Drôme-Ardèche, le confirme : "rien que pour l'agglomération de Valence, on a récupéré 60 tonnes de dons, c'est plus qu'en 2019", se réjouit-il. 

Il se félicite de ce succès, et ajoute "le plus important, c'est que nous allons réussir à nourrir des gens qui en ont besoin"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess