Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : L'avenir institutionnel de l'Alsace dans le Grand Est

Collectivité européenne d'Alsace : les agents des routes inquiets pour leur avenir

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Une soixantaine d'agents de la DIR Est et de la Dreal se sont rassemblés mercredi à Strasbourg, pour exiger des précisions sur les changements qu'apportera la CEA au 1er janvier 2021.

Rassemblement d'agents de la DIR Est à Strasbourg, le 22 janvier 2020
Rassemblement d'agents de la DIR Est à Strasbourg, le 22 janvier 2020 © Radio France - Aude Raso

"Agents routiers ignorés, bradés, méprisés", "100% mépris, 0% dialogue". Voilà quelques-uns des slogans que l'on pouvait lire lors d'un rassemblement mercredi 22 janvier au matin à la Direction interdépartementale des routes Est (DIR Est), à Strasbourg. Une soixantaine d'agents, aux côtés de quelques agents de la Dreal, ont protesté contre le manque d'informations dont ils disposent sur leur avenir, moins d'un an avant l'entrée en vigueur de la Collectivité européenne d'Alsace (CEA).

Le 1er janvier 2021, la Collectivité européenne d'Alsace verra le jour. Cette entité inédite en France récupérera certaines compétences de l'Etat, notamment la gestion des routes.  Les autoroutes A35, A36 et A352 vont ainsi passer sous le giron de la CEA. Une partie de l'A35 ira à l'Eurométropole de Strasbourg. Les 180 agents de la DIR Est seront transférés à la CEA et à l'Eurométropole.

Rassemblement d'agents de la DIR Est à Strasbourg, le 22 janvier 2020 - Radio France
Rassemblement d'agents de la DIR Est à Strasbourg, le 22 janvier 2020 © Radio France - Aude Raso

"Il est grand temps qu'on ait des informations sur notre avenir. Pour l'instant, on n'a rien, rien, rien", souligne Rémy Wolff, secrétaire de la section FO de la DIR Est. Les agents craignent pour leur niveau de rémunération, leur régime indemnitaire, d'éventuelles mutations à venir, et le maintien du niveau de service. "Certains ont une famille à nourrir, des prêts à rembourser, mais ne savent pas quel sera leur salaire", commente encore Daniel, qui travaille sur le site à Strasbourg.

C'est comme avancer dans un tunnel, sans savoir si on en verra la fin.

Les agents mobilisés ont rencontré des élus départementaux dans la matinée, mais les discussions n'ont pas avancé. En revanche, l'Eurométropole de Strasbourg s'est engagée à ce que les syndicats siègent au futures réunions de travail sur ces transferts de compétences.

Rassemblement d'agents de la DIR Est à Strasbourg, le 22 janvier 2020 - Radio France
Rassemblement d'agents de la DIR Est à Strasbourg, le 22 janvier 2020 © Radio France - Aude Raso
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu