Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Colmar : baisse des subventions à Espoir, l'association a moins d'argent pour aider les plus démunis

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Espoir a une nouvelle présidente : Renée Umbdenstock succède à Bernard Rodenstein. Le fondateur a jeté l'éponge, après 46 ans passés à la tête de cette association. Elle doit faire face à une baisse des subventions de l'Etat et des collectivités pour aider les personnes en difficulté.

Renée Umbdenstock (au centre ), la nouvelle présidente d'Espoir aura moins d'argent pour aider les personnes en difficulté
Renée Umbdenstock (au centre ), la nouvelle présidente d'Espoir aura moins d'argent pour aider les personnes en difficulté © Radio France - Guillaume Chhum

Du changement à l'association Espoir de Colmar. C'est Renée Umbdenstock qui succède à Bernard Rodenstein. Le président-fondateur a démissionné à la mi-janvier, après 46 ans passés à la tête de cette association qui vient en aide aux personnes en difficulté. 

La nouvelle présidente devra faire face à un déficit de 500.000 euros pour l'exercice 2018, sur un budget global de 6 millions d'euros. Les baisses des subventions de l'Etat et des collectivités sont passées par là. Il y a eu aussi une baisse des dons

Aider autant de personnes en difficulté, mais avec moins de moyens 

Pour la première fois de son histoire, depuis 1973 , l'association a été déficitaire en 2017. Une situation qui a été provoquée par la suppression des contrats aidés dans les associations. Pour ne pas laisser les personnes à la rue, Espoir a préféré les embaucher en CDI. Ce qui a bien sûr un coût dans le fonctionnement du budget. 

Il va falloir se retrousser les manches pour garder le cap. On va solliciter nos donateurs et en chercher de nouveaux. Il faudra que l'on fasse des économies," Renée Umbdesntock, la présidente d'Espoir 

Bernard Rodesntein a passé la main à la mi-janvier 2019  - Maxppp
Bernard Rodesntein a passé la main à la mi-janvier 2019 © Maxppp - Hervé Kielwasser

Une vingtaine de personnes a été embauchée. 

Appel aux dons et aux bénévoles 

Ce déficit de 500.000 euros ne menace pas l'association, mais elle va devoir serrer la vis. Ce ne sera pas facile. Espoir aide plus d'un millier de personnes en difficulté dans le Haut-Rhin. Il y plus de 300 bénévoles et une centaine de salariés. 

C'est aussi une salle des ventes, une structure d'accueil d'urgence, de l'hébergement et de l'aide juridictionnelle pour les victimes notamment. 

Face à cette situation tendue, Espoir fait un appel aux dons et aux bénévoles. Il faut se rapprocher de l'association. 

Explications sur ces difficultés chez Espoir à Colmar

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu