Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Combien ont coûté les actions des Gilets jaunes dans les Ardennes ?

mardi 27 novembre 2018 à 11:08 Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne

La Chambre de commerce et d'industrie des Ardennes a calculé l'impact des actions des Gilets jaunes sur l'activité économique dans le département. Les pertes pour les entreprises dépassent le million d'euros.

Barrage routier des Gilets jaunes
Barrage routier des Gilets jaunes © Radio France - Nicolas Blanzat

Charleville-Mézières, France

La Chambre de commerce et d'Industrie des Ardennes a tenté d'évaluer l'impact des actions menées par les Gilets jaunes dans le département pendant les deux premières semaines du mouvement. Les données recueillies reposent sur les déclarations des chefs d'entreprise. 

Aucun chiffre global n'est communiqué mais les pertes sur les chiffres d'affaire dépassent le million d'euro. L'Intermarché de Givet déplore plusieurs dizaines de milliers d'euros de perte. Son directeur a déposé plainte car l'accès au magasin était bloqué le samedi 17 novembre. À lui seul, l'hypermarché Cora de Villers-Semeuse estime avoir perdu 800 000 euros du fait des barrages filtrants installés à l'entrée du parking de la grande surface les samedi 17, lundi 19, mardi 20 et samedi 24 novembre. 

Le directeur a fermé les portes de l'hypermarché le samedi 17 novembre à midi et compte demander aux services de l'Etat à bénéficier de l'indemnisation pour compenser la rémunération versée aux 150 salariés mis au chômage partiel. D'autres enseignes ont l'intention de solliciter cette aide mais au 26 novembre 2018, les services de l'Etat n'avait encore reçu aucune demande formalisée. 

Les chefs d'entreprises, Cora, Carrefour, ont des assurances pour couvrir ce genre d'évènements. Les employés sont au chomage technique et ont leurs salaires. Il faut arrêter de dire qu'on va mettre les gens dans la misère.", s'indigne Coco, une référente des Gilets jaunes dans les Ardennes

Pour Géraud Spire, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie des Ardennes, s'en prendre à l'activité économique car c'est "rajouter de la difficulté aux difficultés". Quant aux assurances pour pertes d'exploitation, "elles ne prennent pas toujours en compte les manifestations ou les blocages". La baisse d'activité aura aussi un impact sur les revenus des salariés de Cora, qui touchent une prime d'intéressement aux résultats de l'entreprise. 

Gilet jaune - Radio France
Gilet jaune © Radio France - Valérie Menut

Les grandes surfaces où se tenaient les principaux points de rassemblements de Gilets jaunes lors des 10 premiers jours du mouvement dans les Ardennes ne sont pas les seules à avoir ressenti les effets sur l'activité. En centre-ville de Charleville-Mézières, le grand magasin Jeanteur estime avoir perdu 25 à 30 % de chiffre d'affaire le samedi 17 novembre. 

Lundi 26 novembre, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a annoncé plusieurs mesures pour compenser la baisse des chiffres d'affaires, parmi lesquelles la possibilité d'ouvrir un dimanche supplémentaire, ou encore l'étalement des cotisations sociales et fiscales