Économie – Social

Compte Nickel : des buralistes alsaciens proposent une banque ouverte à tous

Par Maxime Nauche, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass lundi 6 novembre 2017 à 18:08

Un compte Nickel s'ouvre simplement à partir d'une borne présente chez certains buralistes
Un compte Nickel s'ouvre simplement à partir d'une borne présente chez certains buralistes © Maxppp -

Ouvrir un compte en quelques minutes même pour les interdits bancaires. C'est possible depuis cinq ans avec le compte Nickel. Il ne nécessite aucune condition de ressources et ne permet aucun découvert ni crédit. Un moyen pour les personnes très endettées de relever la tête.

Les dettes représentent un cauchemar pour plusieurs centaines de milliers de personnes en France. Le compte Nickel, qui existe depuis cinq ans, peut apporter une solution. Un compte sans découvert ni crédit.

En finir avec les dettes

Même si une personne surendettée reçoit un certain revenu chaque mois, ce dernier permet, bien souvent, de simplement couvrir la dette du mois précédent. Beaucoup commencent le mois avec un chiffre proche de zéro sur leur compte. C'est le cas, par exemple, de Christophe qui a ouvert un compte Nickel : "Je n'arrive pas à sortir la tête de l'eau, je paye énormément d'agios à force d'être à découvert." A quoi viennent s'ajouter les refus de payement. Si une personne a mis en place un virement automatique pour son loyer ou sa facture de téléphone, mais qu'elle n'a plus d'argent sur son compte, la banque lui fait payer des pénalités très coûteuses.

Pouvoir profiter de son salaire

Des associations qui accompagnent les personnes surendettées sont confrontées chaque jour à ces cas de figure. Marie-Christine Bulart travaille chez Cresus : "Dès le début du mois, certains n'ont même plus de quoi payer leur loyer, leur assurance ou même de quoi manger." Lorsque ces personnes ouvrent un compte Nickel, elles peuvent faire virer leur salaire dessus. Cela leur évite que leur revenu soit immédiatement absorbé par la banque pour rembourser leur dette. Elles peuvent alors garder une partie de leur paye pour leurs besoins de base et avec l'autre partie, elles remboursent leur dette petit à petit.

Comment ça marche ?

Un compte Nickel coûte 20 euros à l'ouverture. Il permet d'avoir une carte bancaire utilisable dans n'importe quel commerce. Le service se finance par une commission de 2% prélevée à chaque fois qu'un client dépose de l'argent. Une petite partie de ces 2% va dans la caisse du buraliste qui propose le compte Nickel. C'est le cas, par exemple, de Benjamin Cadenas qui a un bureau de tabac à Strasbourg. Il gagne entre 5000 et 6000 euros par an grâce à cette prestation.

Si j'arrête, tout le quartier est à la rue.

Mais la gestion des comptes Nickel est assez lourde : "Beaucoup d'étrangers y ont recours car c'est très fastidieux d'ouvrir un compte dans une banque classique quand on ne parle pas la langue. Mais du coup c'est nous qui devons les aider," raconte Benjamin Cadenas. D'autres personnes n'ont pas internet alors qu'un compte Nickel n'est accessible que sur le web. "Donc on leur offre cet accès internet," ajoute le buraliste dont beaucoup de confrères n'ont pas la patience. Ils choisissent donc de ne pas proposer ce service. Mais Benjamin Cadenas ne se démobilise pas : "Si j'arrête, c'est tout le quartier qui est "à la rue", sans compte bancaire." Sur Strasbourg, seuls cinq bureaux de tabac proposent le compte Nickel. En Alsace, ils sont 63.