Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Données personnelles collectées par les compteurs Linky : EDF et Engie mis en demeure par la Cnil

-
Par , France Bleu

EDF et Engie ne respectent pas les règles d'utilisation des données des compteurs Linky. Les deux fournisseurs d'électricité se font taper sur les doigts par la Cnil. Dans une décision rendue publique ce mardi, elle leur donne trois mois pour se mettre en règle.

Pas de transmission des données du compteur Linky sans accord de l'abonné.
Pas de transmission des données du compteur Linky sans accord de l'abonné. © Maxppp - SYLVIE CAMBON

La Cnil (Commission nationale informatique et libertés), gendarme français de la protection des données, a annoncé mardi avoir mis en demeure les groupes d'énergie EDF et Engie, leur donnant trois mois pour mettre en conformité la manière dont ils gèrent la collecte des informations personnelles des consommateurs par les compteurs communicants Linky.

Premier reproche de la Cnil (Commission nationale informatique et liberté) dans cette mise en demeure rendue publique ce mardi : EDF et Engie ont certes le droit de collecter les données mensuelles des compteurs Linky pour établir les factures des abonnés, mais si les fournisseurs veulent recueillir des données plus précises comme la consommation quotidienne, voire heure par heure et même demi-heure par demi-heure, ils doivent d'abord demander l'accord de l'abonné, conformément au RGPD (réglement européen de protection des données). Ce consentement doit être "éclairé" c'est-à-dire que les abonnés doivent être informés de la façon dont leurs données seront utilisées.

Prévenir les abonnés quand leurs données sont vendues

Les exigences sont les mêmes quand les fournisseurs d'énergie collectent ces données précises pour les revendre à d'autres entreprises, des entreprises de bâtiment qui font de l'isolation par exemple. EDF et Engie demandent bien l'accord des abonnés mais ces deux fournisseurs n'expliquent pas clairement, comme ils le devraient, l'utilisation qu'ils feront de ces données personnelles.

Deuxième reproche : ils gardent vos données trop longtemps. Jusqu'à cinq ans après la résiliation de votre contrat chez EDF, par exemple.

-
- - -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess