Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Concurrence déloyale des supermarchés : "j'ai fait remonter au gouvernement" dit le préfet de la Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Lors d'une conférence de presse ce vendredi, le Préfet de la Mayenne a indiqué qu'il n'avait pas le pouvoir de fermer les grandes surfaces ou de les inciter à fermer des rayons. La balle est dans le camp du Gouvernement.

Le Préfet de la Mayenne Jean-Francis Treffel
Le Préfet de la Mayenne Jean-Francis Treffel © Maxppp - DAVID ADEMAS

Le sujet était brûlant depuis l'annonce du reconfinement par le président de la République : l'ouverture des grandes surfaces au contraire des autres magasins, particulièrement les "petits" commerces. Ces derniers dénoncent depuis plusieurs jours une concurrence déloyale. Plusieurs parlementaires dont le député mayennais Yannick Favennec ont d'ailleurs interpellé directement le Gouvernement. 

Interrogé sur le sujet lors d'une conférence de presse ce vendredi 30 novembre, le Préfet de la Mayenne a expliqué qu'il n'avait pas le pouvoir, par exemple, d'ordonner à des enseignes de fermer certains rayons, comme le réclament des commerçants. "Cela relève d'une mesure nationale qui doit être décidée par le Gouvernement. Je ne suis pas directement compétent sur cette question" a déclaré Jean-Francis Treffel. "Les commerces non-alimentaires ont toujours la possibilité de préparer et de livrer leurs marchandises" ajoute t-il. 

En France, ce vendredi, plusieurs maires ont pris des arrêtés autorisant l'ouverture des commerces non-alimentaires. C'est le cas à Migennes dans l'Yonne, mais aussi près de chez nous à Fresnay-sur-Sarthe. "Les maires n'ont pas le pouvoir de laisser des commerces ouverts. Les arrêtés qui ont été pris dans des départements sont illégaux" explique Joël Balandraud, le président de l'AMF 53.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess