Économie – Social

Conducteur de train, ça vous tente ? La SNCF recrute en Bretagne !

Par Romain Pouzin Roux, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel jeudi 22 septembre 2016 à 18:43

Les élèves en formation sont vite amenés à conduire les TER... Mais toujours en présence d'un moniteur !
Les élèves en formation sont vite amenés à conduire les TER... Mais toujours en présence d'un moniteur ! © Radio France - Romain Roux

Cette année, la SNCF va recruter plus de 1 000 conducteurs de train sur toute la France, pour faire face à l'augmentation du nombre de départs à la retraite. A Rennes, le Centre de formation est toujours à la recherche de quinze élèves pour le mois de novembre.

Si vous avez toujours rêvé de conduire un train, c'est le moment de tenter votre chance ! La SNCF voit partir en retraite un nombre toujours plus importants de ses conducteurs de train. Résultat : elle en recrute 1.000 sur toute la France. En Bretagne, le Centre de formation, basé à Rennes, a encore de la place pour une quinzaine de candidat pour compléter sa promotion 2016-2017. La formation, rémunérée, s'étend sur an et débutera au mois de novembre pour les nouveaux arrivants.

"Les postes sont ouverts aux titulaires d'un Bac, d'un BEP ou d'un CAP", détaille Laurent Bourdel, DRH des conducteurs de train bretons.

"Il faut être autonome, avoir de la rigueur, une bonne dose de maîtrise de soi et aimer aussi la relation au client, car les conducteurs sont de plus en plus en lien avec les voyageurs", poursuit le recruteur, qui insiste : "Si vous postulez aujourd'hui, vous pouvez être embauchés d'ici un mois et demi !" Mais attention : la sélection est exigeante. En moyenne, sur 100 candidatures, une seule est retenue après plusieurs phases de tests.

Laurent Bourdel vous explique comment postuler

Une formation très sélective

Pour la SNCF, il s'agit de s'assurer que les candidats comprennent bien les exigences du métier. "Lorsque l'on transporte des voyageurs, il faut nécessairement avoir le sens des responsabilités", explique Laurent Bourdel. Les contraintes peuvent être également fortes pour les conducteurs. Un cheminot peut travailler jusqu'à 40 week-ends sur 52 dans l'année, commencer tôt, finir tard et doit parfois accepter de dormir hors de chez soi une à trois fois par semaine.

Le salaire d'un conducteur de train en début de carrière : 2 200 euros nets.

Les deux jours de sélection ne sont donc pas de trop pour recruter le candidat idéal, qui doit également passer un entretien avec un psychologue. "Il y a des situations qui sont plus difficiles, comme les accidents avec des personnes, donc la SNCF a besoin de savoir si nous sommes prêts à affronter ça", explique Grégory, qui sort de sa formation. "Ensuite, il y a une visite médicale complète : électrocardiogramme, vérification des yeux, radio des poumons... Ils vérifient tout !"

Pour postuler, la SNCF invite à déposer son CV via son site internet. Elle cherche particulièrement à attirer les femmes : sur les 300 conducteurs de train bretons, une seule est une conductrice !