Économie – Social

Conférence des territoires : 13 milliards d'efforts, moins d'élus locaux, haut débit... les annonces d’Emmanuel Macron

Par Germain Arrigoni, France Bleu lundi 17 juillet 2017 à 17:15 Mis à jour le lundi 17 juillet 2017 à 17:42

Edouard Philippe et Emmanuel Macron vont à la rencontre des élus locaux à l'occasion de la première Conférence des Territoires.
Edouard Philippe et Emmanuel Macron vont à la rencontre des élus locaux à l'occasion de la première Conférence des Territoires. © AFP - Matthieu Alexandre

Le président Emmanuel Macron a affirmé qu'il fallait "engager une réduction du nombre des élus locaux", confirmé les "13 milliards d'efforts des collectivités" et promis au moins le "haut débit" dans la France entière d'ici 2020, lundi devant la Conférence nationale des territoires réunie au Sénat.

C'était un terrain glissant. Emmanuel Macron au Sénat lors de la première Conférence nationale des territoires, , ce moment qui rassemble les représentants de tous les territoires : régions, départements, métropoles, communes... et aujourd'hui dans un climat de scepticisme des collectivités locales.

Réduction du nombre des élus locaux

Le président Emmanuel Macron a affirmé lundi qu'il fallait "engager une réduction du nombre des élus locaux, comme" il a décidé d'"engager une réduction du nombre de parlementaires". Et de préciser : "Nos concitoyens ne comprendraient pas ce traitement différencié", a ajouté le chef de l'Etat devant la Conférence nationale des territoires réunie au Sénat.

Au cours de la campagne présidentielle puis, le 3 juillet devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles, Emmanuel Macron a promis une réduction d'un tiers du nombre des parlementaires dans chacune des deux chambres.

Par ailleurs, le président Emmanuel Macron s'est dit favorable à ce que l'Etat délègue davantage de compétences aux collectivités, "si l'intérêt local le justifie", notamment en matière économique et sociale.

Confirmation des 13 milliards d'efforts des collectivités

Un peu plus tôt, le gouvernement a demandé aux collectivités locales de baisser leurs dépenses de 13 milliards d'euros d'ici 2022. Ce qu'a confirmé le président qui exclut toute "baisse brutale" des dotations de l'Etat en 2018.

Des économies "intelligentes" sont possibles dans les collectivités territoriales et celles qui ne joueront pas le jeu subiront une "correction", a prévenu le chef de l'Etat.

Réflexion sur "la refonte de la fiscalité locale"

Emmanuel Macron a annoncé lundi son intention d'ouvrir une "réflexion profonde" sur la "refonte de la fiscalité locale" pour envisager les mesures de "substitution" de la taxe d'habitation qu'il entend progressivement supprimer pour 80% des ménages.

"Je souhaite que nous ouvrions, dans le cadre d'une commission de travail (...) une réflexion profonde de la refonte de la fiscalité locale et en particulier en substitution de la taxe d'habitation", a déclaré le chef de l'Etat devant la Conférence nationale des territoires réunie au Sénat.

"Une couverture en haut et très haut débit" de la France entière d'ici 2020

Emmanuel Macron a promis une couverture de la France entière "en haut et très haut débit" d'ici "à la fin de l'année 2020" soit avec deux ans d'avance sur le plan de la précédente majorité, devant la Conférence nationale des territoires réunie au Sénat.

Emmanuel Macron a indiqué vouloir anticiper l'échéance de 2022 parce qu'il ne serait "pas sûr" en la maintenant d'être "en situation parfaite de pouvoir en répondre", au moment de la fin de son mandat.

Conférence territoriale du Grand Paris "à l'automne"

Emmanuel Macron a annoncé lundi, devant la Conférence nationale des territoires au Sénat, la tenue d'une "conférence territoriale du Grand Paris" à l'automne, pour "simplifier drastiquement les structures".

Selon lui, "l'idée du Grand Paris mérite mieux que ce que nous en avons collectivement fait, il faut bien le dire, de part et d'autre, pour des raisons politiques et pour des équilibres incertains", a-t-il dénoncé.