Économie – Social

Conférence sociale : les artisans girondins entre inquiétude et impatience

Par Aurélie Bambuck, France Bleu Gironde lundi 7 juillet 2014 à 7:30

Yves Petitjean, président de la chambre de métiers et de l'artisanat de la région Aquitaine
Yves Petitjean, président de la chambre de métiers et de l'artisanat de la région Aquitaine © Radio France

Le monde de l'artisanat en Gironde attend que des solutions sortent de la conférence sociale qui s'ouvre ce lundi. Avec 29.000 entreprises dans le département, le secteur est en crise avec une diminution du nombre de salariés.

Les artisans de Gironde gardent espoir, même si ils traversent une crise sans précédent. Le nombre d'entreprises diminue sur l'ensemble de la région Aquitaine. Il reste stable dans le département avec 29.000 entreprises , mais elles embauchent de moins en moins. De plus les différentes mesures annoncées dans le pacte de responsabilité ont tendance à compliquer le travail des artisans . C'est ce que dénonce Michel Dumon: il est artisan charpentier dans le grand libournais, il est également président de l'Union Professionnelle Artisanale. L'organisation  a signé fin juin un appel avec sept autres organisations patronales pour réclamer des actes concret au gouvernement.

"J'attends cette conférence sociale avec impatience mais avec grande peur"

" Aujourd'hui nos entreprises ont reculé, alors que l'on continue à nous acculer de lois qui sont contre la famille de l'artisanat." — Michel Dumon, président de l'UPA en Gironde

Les artisans de Gironde attendent le changement et souhaitent même une accélération de l'application des différentes mesures annoncées. C'est l'avis d'Yves Petitjean, le président de la chambre régionale des métiers de l'artisanat d'Aquitaine.Il est tout de même satisfait que le gouvernement se soit rendu compte de l'importantce des petites entreprises.

"Il faut accélérer l'application du pacte de responsabilité"

" En 2015 il y aura encore un nombre incalculable d'entreprises qui auront disparu il faut faire immédiatement le nécessaire pour que ces entreprises passent le cap." — Yves Petitjean, président de la Chambre de métiers et de l'artisanat de la région Aquitaine