Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reconfinement : "C'est extrêmement traumatisant" pour les bars et restaurants estime Hubert Jan de l'UMIH

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Après l'annonce d'un nouveau confinement d'un mois, retaurateurs et patrons de bars s'apprêtent à fermer une nouvelle fois la porte. Peut-être définitivement pour certains ; en tout cas la situation est critique dans le secteur estime le Finistérien Hubert Jan, responsable de l'UMIH.

Hubert Jan, responsable UMIH 29 et responsable branche restauration UMIH France, Fouesnant (Finistère) en septembre 2020. Capture d'écran vidéo.
Hubert Jan, responsable UMIH 29 et responsable branche restauration UMIH France, Fouesnant (Finistère) en septembre 2020. Capture d'écran vidéo. © Radio France - France Bleu

Emmanuel Macron l'a annoncé : les commerces non-essentiels, parmi lesquels les restaurants et les bars, resteront fermés pendant au moins un mois, toute la durée du nouveau confinement. 

Une fermeture contrainte et brutale

Invité de France Bleu, Hubert Jan, restaurateur sur la commune de Fouesnant, à Beg Meil, président national de la branche restauration de l'Union des métiers de l'industrie hôtelière, réagit aux annonces du président de la République.

"C'est une fois de plus une fermeture contrainte et brutale comme on l'a vécue au 15 mars. C'est extrêmement traumatisant pour l'ensemble de nos professionnels. Tous les professionnels que je représente aujourd'hui sont dans une situation extrêmement précaire" détaille Hubert Jan. 

30% des professionnels vont disparaître d'ici la fin de l'année - Hubert Jan

Le restaurateur s'attend à de grosses difficultés dans le secteur. "L'été dernier, j'évaluais à peu près 15% de défaillance à venir. Aujourd'hui je vais prédire certainement 30% des professionnels qui vont disparaitre d'ici la fin de l'année". L'Umih estime que 150 000 emplois ont déjà été supprimés dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration sur l'ensemble du territoire national.

La Bretagne s'en sort un peu mieux mais de grosses difficultés à Rennes

Une situation globale qui est un peu moins noire chez nous. "Paradoxalement, en Bretagne, depuis la sortie du confinement nos entreprises ont bien supporté l'activité saisonnière. Et ça a soulagé un tout petit peu." 

Mais cette embellie ne durera donc pas, et tous les professionnels de la restauration bretons vont subir de plein fouet ce confinement. Les plus touchés pourraient être les Rennais, déjà soumis à un couvre-feu et à des restrictions depuis plusieurs semaines estime Hubert Jan : "Les protocoles qui ont été mis en place sur la métropole rennaise qui n'a pas arrangé la situation, comme sur l'ensemble des métropoles nationales.  Et vraisemblablement c'est dans ces endroits là qu'on va trouver le plus de défaillances". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess