Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Confinement : des parents d'élèves marnais lancent une cagnotte pour aider les étudiants précaires

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Ils sont environ 20% à vivre sous le seuil de pauvreté, les étudiants souffrent aussi de la crise du covid-19 et des mesures de confinement. Dans la Marne, une association de parents d’élèves a décidé de lancer une cagnotte pour aider ces jeunes en grande précarité.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Radio France - Valence

"Nous devons répondre à leur détresse", s'alarme Béatrice Lutz, présidente de la fédération des Parents d'Élèves de l'Enseignement Public (PEEP) dans la Marne. Depuis une semaine, l'association a crée une cagnotte solidaire destinées aux étudiants en situation de précarité, sociale et alimentaire, à cause du confinement.

Une aide alimentaire et morale

L'objectif est de recueillir 15.000 euros de dons. L’argent servira à financer des dispositifs d’écoute pour lutter contre l’isolement des étudiants restés seuls dans leur appartement. Il sera transformé aussi en bons d’achat utilisable dans les épiceries solidaires afin que les étudiants puissent se nourrir, ce qui devient de plus en plus compliqué.

Le confinement a entraîné la fermeture de nombreux commerces et donc la perte d'activités rémunérées auprès de ces jeunes. Quand on sait que 20% d'entre-eux vivent sous le seuil de pauvreté et qu'un tiers comptent sur ces activités pour pouvoir s'alimenter ou payer leurs études, leurs loyers. Sans compter la fermeture des Crous, qui rend la situation alimentaire des étudiants, restés dans leur résidence, encore plus difficile. Quand on sait qu'avec seulement 3 euros de dons, on peut leur offrir un repas : aidons-les, demande Béatrice Lutz, présidente la PEEP Marne.

L'initiative est menée en partenariat avec la Fédération des Associations Générales Étudiantes (FAGE). Selon le vice-président étudiant de l’université de Reims Champagne-Ardenne, les demandes de dépannage d’urgence alimentaire ont bondi depuis le début du confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu