Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : en Mayenne, les élus exigent du gouvernement la réouverture des commerces de proximité

-
Par , France Bleu Mayenne

La décision de fermer, pendant le confinement, les commerces de proximité est vivement critiquée. Cette mesure risque de signer l'arrêt de mort pour beaucoup d'entre eux estiment les élus du Département de la Mayenne qui demandent au gouvernement de revoir vite sa copie.

Des élus mayennais demandent la réouverture des magasins de proximité
Des élus mayennais demandent la réouverture des magasins de proximité © Radio France - Marc Bertrand

La fermeture des commerces de proximité, mesure de plus en plus critiquée. Un coup de massue supplémentaire après celui du printemps. Bars, restaurants, magasins de chaussures, de vêtements, librairies baissent le rideau, les grandes surfaces, elles, restent ouvertes. On peut y aller faire ses courses alimentaires mais aussi acheter des chaussures, des vêtements, des fleurs, et bien d'autres choses. La Confédération des petites et moyennes entreprises estime que les commerces de proximité contraints de fermer durant le confinement sont "en danger de mort" malgré les aides gouvernementales.

Les élus du Département de la Mayenne montent à leur tour au front pour soutenir les commerçants : "nous, Président du Conseil départemental et Président de l’Association des Maires, Adjoints et Présidents de communautés de la Mayenne, demandons au Gouvernement de faire preuve de discernement et de rouvrir les commerces de proximités, poumon essentiel de notre société" expliquent-ils dans un communiqué, mettant en avant la fragilité du secteur : "cette fermeture intervient à deux mois des fêtes de Noël, là où beaucoup de commerçants réalisent une partie conséquente de leurs chiffres d’affaires. Les fermer aujourd’hui, c’est assumer d’en sacrifier une partie, qui ne rouvrira plus"

Le sénateur vendéen Les Républicains, Bruno Retailleau, vient, pour sa part, de lancer une pétition pour l'ouverture des commerces de proximité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess