Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : l'approvisionnement se complique pour les magasins de bricolage

Depuis leur réouverture progressive, les magasins de bricolage assurent une vente par drive ou accueillent leur clientèle au compte-goutte dans leurs murs. Certains rayons sont très prisés et l'approvisionnement s'avère compliqué.

Les magasins de droguerie et de bricolage sont très prisés
Les magasins de droguerie et de bricolage sont très prisés © Radio France - Jean François Ottonello

Depuis quelques jours les enseignes comme Castorama, Leroy Merlin ou encore Brico Dépôt rouvrent à des horaires presque habituels. A Brico Cash Pontivy, Louise Samani, la gérante a décidé d'étendre les horaires d'ouvertures. "On a été fermé 15 jours puis on a rouvert, sur la base de volontariat, le matin uniquement.

Mieux gérer le flux de clients

"Là on essaie de reprendre un peu à la normale de 8h à 12h, et de 14h à 18h avec toute l'équipe de 23 salariés. On a rouvert les après-midis parce-que le flux de clients était trop important le matin." La présence des clients est limitée et c'est la patronne qui surveille que les distances de sécurité sont respectées : "je fais le gendarme toute la journée" sourit Louise Samani. 

"On a rouvert les après-midis parce-que le flux de clients était trop important le matin" - Louise Samani, gérante du Brico Cash de Pontivy.

Situation presque identique au magasin Weldom de Landerneau. Il a d'abord été fermé pendant 5 jours puis ouvert sur des horaires restreints ensuite. Renan Merdy, le gérant, a limité à 10 clients présents en même temps dans ses locaux, soit 10 clients pour 1800 m². La réouverture les après-midis, depuis ce lundi 27 avril, vise là aussi à mieux gérer "la file d'attente", "le flux de clients" et leur éviter "d'attendre sous la pluie comme la semaine dernière". 

Des rayons qui se vident 

Le problème difficulté semble pointer du côté de l'approvisionnement. La peinture et le parquet notamment commencent à manquer dans certains rayons. "Il y a un souci majeur pour les magasins de notre type, l'accès en produits se complexifie car les chaînes de logistiques sont rompues, que ce soit entre nous et notre franchisseur, entre notre franchisseur et ses propres fournisseurs, que ce soit entre ces fournisseurs et ses propres fabricants... on va faire face à des problèmes d'approvisionnement pendant trois à six mois.

On va faire face à des problèmes d'approvisionnement pendant trois à six mois pour le bois, la peinture, en mortier béton, en placot..." - Renan Merdy, gérant du magasin Weldom de Landerneau

Malgré cette augmentation de fréquentation les ventes restent néanmoins bien inférieures qu’en temps normal. "On est entre un tiers à 40 % de moins qu'avant" précise Ronan Merdy. Loin de faire leur beurre sur la crise, les magasins de bricolage semblent au moins sauver les meubles…  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess