Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : "la double peine infligée" aux petits commerces selon la CCI d'Ille-et-Vilaine

-
Par , France Bleu Armorique

Depuis le début du reconfinement, les commerces "non essentiels" sont fermés administrativement. Mais les grandes surfaces restent ouvertes. La Chambre de Commerce d'Ille-et-Vilaine demande la fermeture de leurs rayons non alimentaires. Elle évoque une double peine infligée aux petits commerces.

Les commerces fermés et les rues vides à Rennes pour le Jour J du reconfinement
Les commerces fermés et les rues vides à Rennes pour le Jour J du reconfinement © Maxppp - Philippe Renault

Le confinement a débuté ce vendredi 30 octobre partout en France. Parmi les mesures prises par le gouvernement, la fermeture des commerces "non essentiels". Les grandes et moyennes surfaces sont autorisées à ouvrir en raison de leurs rayons alimentaires, mais elles vendent aussi de très nombreux articles ou produits en vente également dans les petits commerces.  Ces entreprises du quotidien ont pourtant fait preuve depuis le déconfinement "d'une grande responsabilité dans la mise en oeuvre des protocoles sanitaires pour protéger leurs clients, leurs salariés et pérenniser ainsi leurs propres activités" peut-on lire dans un communiqué de la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Ille-et-Vilaine.

"La double peine"

La CCI d'Ille-et-Vilaine évoque donc une double peine infligée par le gouvernement aux commerçants et restaurateurs "soit près de 10.000 entreprises dans le département". "Je suggère aux consommateurs d'être civiques dans leurs achats et de ne pas aller sur les plate-formes internet ni dans les grandes surfaces" implore Emmanuel Thaunier président de la CCI.. "Je leur demande d'être un peu patients et d'attendre que les commerçants traditionnels de proximité puissent rouvrir dans des conditions normales pour réaliser leurs achats de Noël. Si les consommateurs se ruent dans la grande distribution, il n'y aura plus de chiffres d'affaires pour les commerçants".

Un appel au gouvernement

Emmanuel Thaunier exige qu'il soit mis fin aux distorsions de concurrence en ordonnant la fermeture des rayons de produits "non essentiels" dans les grandes surfaces. Il demande au gouvernement de reconsidérer sa décision sur les commerces à l'issue du point d'étape sanitaire prévu dans deux semaines.

Les commerçants ont l'impression d'être stigmatisés en étant fermés, or ils se sont très bien comportés au moment du déconfinement. C'est un sentiment d'injustice qui règne - Emmanuel Thaunier

A LIRE AUSSI : A Rennes, la Fnac reste ouverte, les libraires dénoncent un manque d'équité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess