Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Confinement : le Secours populaire fait face à une forte demande d'aide à Caen

Conséquence du confinement : le nombre de personnes dans le besoin augmente fortement. À Caen, le Secours populaire a réussi à gérer la crise depuis un mois mais l'association se pose beaucoup de questions pour la suite, entre manque de gants et de masques, de produits et hausse des bénéficiaires.

Les bénévoles du Secours populaire ont repris la collecte des denrées dans les supermarchés (Illustration)
Les bénévoles du Secours populaire ont repris la collecte des denrées dans les supermarchés (Illustration) © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Nouvelle journée chargée pour les bénévoles du Secours populaire à Caen. Ils assurent toujours deux distributions par semaine, les lundis et jeudis mais l'association doit faire face à un nombre de bénéficiaires en forte hausse. 150 jeudi dernier contre 30 en temps normal.

Une multiplication par cinq du nombre de foyers aidés par jour d'ouverture gérée "pour l'instant. Au niveau des denrées, on avait de la chance d'avoir des stocks européens, donc on a réussi dès les premiers jours à distribuer tout ce qui était de première nécessité", raconte Nicolas Champion, secrétaire général du Secours Populaire dans le Calvados.

Manque de produits d'hygiène

Des bénévoles ont repris la tournée des supermarchés pour récupérer des aliments invendus. Ils ont fabriqués eux même leurs protections et des visières leur ont été données. Mais l'association va très rapidement manquer d'argent. Avec la fermeture des boutiques solidaires, ce sont 15 000 € qui ne rentre pas dans les caisses chaque mois de confinement.

Le secours populaire lance donc un appel au don. L'association recherche aussi des produits d'hygiène, car "quand on vit dans la précarité, la première des préoccupations, c'est de manger et après, c'est aussi de se protéger, expose Nicolas Champion, avoir des conditions d'hygiène satisfaisantes et là on sent que c'est un point qui pêche."

Pour aider le Secours populaire, vous pouvez vous rendre sur le site de l'association ou adresser un chèque au siège de l'association, 6 bis impasse B du Mont Coco, 14000 Caen.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess