Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : malgré un mois d'avril sans touriste, on garde le sourire dans ce gîte de Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

L'annonce des nouvelles restrictions sanitaires a forcément porté un coup aux professionnels du tourisme en France et également en Dordogne. Selon les Gîtes de France en Périgord, une centaine d'annulations ont été recensées dans notre département. Dans ce gîte de Cubjac, on ne baisse pas les bras.

Maxence Degouy et Catherine Lambert, les propriétaires de la Chartreuse du Maine
Maxence Degouy et Catherine Lambert, les propriétaires de la Chartreuse du Maine © Radio France - Flavien Groyer

Le mois d'avril aurait dû lancer la saison touristique en Périgord. Mais l'annonce d'un confinement partiel partout en France porte un nouveau coup au secteur touristique. A la Chartreuse du Maine, domaine de Cubjac qui n'est pas affilié aux Gîtes de France, les trois gîtes sont vides mais pas question de déprimer pour les propriétaires.

"Un petit contretemps"

Le domaine de 27 hectares et les trois gîtes ne verront pas de touristes au moins pour les prochaines semaines. Il n'y aura donc personne pour profiter des fleurs, de l'âne ou du potager : "C'est un petit contretemps" sourit Maxence Degouy, un des propriétaires. "On a eu des annulations à cause du confinement à Paris en mars et d'autres en avril mais pas énormément car les gens réservent de plus en plus tard. C'est plus des non-réservations" explique Catherine Lambert, la co-gérante. Mais les propriétaires ne veulent surtout pas tomber dans la morosité : "Nous avons moins de visibilité. Ce sont des rentrées d'argent que nous n'avons pas en avance mais on s'adapte". 

Heureusement, les mois de janvier et de février ont été très bons : "Toutes les personnes des villes avaient qu'une envie c'était de respirer" dit Catherine Lambert et son compagnon ajoute : "C'était bien que les gens viennent car on n'essaie aussi de faire la promotion de cette saison". Catherine Lambert et Maxence Degouy qui comptent aussi, dans les prochains mois, sur un nouveau profil de clients : les télétravailleurs.

Le reportage de France Bleu Périgord

Le gîte veut désormais attirer les télétravailleurs

Pendant le deuxième confinement du mois de novembre, les propriétaires de la Chartreuse ont vu débarquer de jeunes travailleurs étrangers : "Ils ne viennent pas se confiner mais télétravailler hors des villes dans un environnement extraordinaire. Dès qu'ils sortent ils ont la nature et le week-end, ils peuvent visiter" explique Christine Lambert. Une offre spéciale a même été créée par le couple : 28 jours ou plus à la campagne avec bien sur le wifi !

Même sans confinement, des comportements différents se sont créés - Christine Lambert 

Ecoutez Catherine Lambert, co-gérante de la Chartreuse du Maine

Une annonce a même été passée sur la page Facebook du domaine pour attirer les travailleurs parisiens confinés pour une troisième fois. Mais l'appel n'a malheureusement pas été entendu. 

Des annulations en cascade dans les Gîtes de France 

Les Gîtes de France en Périgord annoncent qu'une centaine de réservations ont été annulées entre jeudi et vendredi dernier à cause des nouvelles restrictions sanitaires. Le double est attendu dans les prochains jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess