Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : Pintxo Eguna annulé à Bayonne, "on ne pourra pas reporter tous les événements en octobre"

-
Par , France Bleu Pays Basque

Après la traditionnelle Foire au Jambon, reportée à octobre, et les menaces sur les Fêtes de Bayonne, c'est Pintxo Eguna qui est officiellement annulée, sans report assuré. Les peñas bayonnaises plaident pour l'organisation d'un ou deux gros événements fédérateurs à l'automne, après le déconfinement

Les Fêtes de Bayonne menacées pourraient être reportées, tout comme la Foire au Jambon ou encore Pintxo Eguña
Les Fêtes de Bayonne menacées pourraient être reportées, tout comme la Foire au Jambon ou encore Pintxo Eguña © Radio France - Oihanna Larzabal

Une nouvelle victime dans la longue litanie des événements annulés ou reportés avec le confinement et l'épidémie de Covid-19. A Bayonne, ville réputée festive et qui capitalise dessus, c'est Pintxo Eguna qui a jeté l'éponge. 

Les peñas bayonnaises, qui organisent ce concours-dégustations de la spécialité basque, dont le succès augmente chaque année, ont logiquement décidé d'ajourner la 9e édition prévue le 9 mai.

Des choix à faire à la rentrée

Sera-t-elle reportée ? Rien n'est moins sûr. _"Beaucoup d'hypothèses de reports sont mises à l'automne_. Les festivals de musique, le moindre événement veulent se tenir en octobre", fait remarquer le président du Groupement des Associations Bayonnaises (GAB) qui regroupe la majorité des peñas. C'est notamment le cas de la traditionnelle Foire au Jambon, au succès grandissant, qui devait se tenir pendant ce week-end pascal et est désormais annoncée du 8 au 11 octobre.

Et le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray a fait preuve de beaucoup de pessimisme quant à l'organisation des Fêtes de Bayonne fin juillet, et s'est d'ores et déjà positionné pour un report à l'automne. Or, poursuit Owen Lagadec, "toute la population bayonnaise n'aura pas quatre semaines de vacances en octobre, et économiquement on n'a pas tous le pouvoir d'achat pour faire tout."

"Avoir un moment de lâcher prise"

Il va donc falloir faire des choix. Ou tout simplement inventer un nouvel événement rassembleur. Car quoi qu'il en soit, organiser un rendez-vous festif après le déconfinement reste primordial. "Je crois que c'est essentiel, confirme Owen Lagadec, ça permet de rappeler pourquoi on faisait la fête, pourquoi ce territoire est si réputé pour ça, pourquoi Bayonne a cet état d'esprit de vie."

Un tel événement peut avoir des vertus dans le processus de résilience. "Ça va permettre de désamorcer psychologiquement le fait de ne pas s'être vus, de ne pas avoir pu se parler. Le digital permet de maintenir quelques liens, mais ça ne remplacera jamais la vibration, l'intonation de la voix, le salut, l'accolade, et c'est cela le sens de la fête (...) Permettre aux gens d'avoir un petit moment de lâcher prise, je pense que cela va être essentiel à la sortie de cette crise."

"Perte d'attractivité économique"

Et puis il y a évidemment les conséquences énormes de l'annulation des différents rendez-vous pour les commerçants bayonnais. "Il faut que l'on ait tous conscience que l'annulation de tous ces évènements, c'est de la perte d'attractivité économique pour le centre-ville." L'industrie touristique est mise à mal, à Bayonne comme partout ailleurs, et certains risquent de ne pas s'en remettre.

"Il y a sans doute la place pour faire quelque chose ensemble, un peu cohérent, attractif aussi pour que la fête ait un sens, plaide le président du GAB. On va se mettre autour d'une table et réfléchir si on en fait un ou deux, en répondant aux priorités de chacun, c'est-à-dire attirer pour que le centre-ville puisse vivre, Foire au Jambon pour que la filière ait une réponse au moins cette année."

Si les peñas vont également subir le manque à gagner de ces annulations, que cela aura forcément un impact sur leurs activités, "là n'est pas l'essentiel" pour Owen Lagadec. D'ailleurs 42 associations du GAB ont décidé de se cotiser pour faire un don, comme chaque année à l'issue de Pintxo Eguna, à des organisations caritatives. Elles ont collectés 6.300€ qui seront remis à trois associations bayonnaises engagées directement ou indirectement dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19 et ses conséquences.

Par ailleurs, 22 peñas proposent de mettre à disposition, gratuitement, leurs locaux pour apporter un soutien logistique et un accès à l'hyper-centre aux artisans ou producteurs locaux, notamment pour la distribution de paniers, servir de point retrait pour des livraisons en centre-ville ou encore de cuisine professionnelle en cas de besoin. Les professionnels ou associations intéressés sont invités à prendre contact avec le groupement sur le site www.penas-bayonne.com

Choix de la station

À venir dansDanssecondess