Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : plusieurs centaines de restaurateurs et cafetiers gardois mobilisés à Marseille

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Plusieurs centaines de restaurateurs gardois se sont réunis à Marseille ce jeudi, à l'appel de l'UMIH.

Plusieurs centaines de restaurateurs gardois se sont réunis à Marseille, ce jeudi, à l'appel de l'UMIH.
Plusieurs centaines de restaurateurs gardois se sont réunis à Marseille, ce jeudi, à l'appel de l'UMIH. - UMIH 30

Restaurateurs, cafetiers ou encore gérants de discothèques ont manifesté jeudi à Marseille contre le maintien de la fermeture de leur établissement décidée par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus, déplorant d'être traités comme des "pestiférés". Parmi eux plusieurs centaines de professionnels gardois, mobilisés à l'appel de l'UMIH 30 (retrouvez ici l'interview à 8h20 sur France Bleu Gard Lozère de Christophe Chalvidal, vice-président de l'UMIH Gard et directeur de l'Impérator à Nîmes).

Au total, près de 4.000 personnes selon l'AFP, 7.000 à 8.000 selon les organisateurs, se sont rassemblées devant la mairie de Marseille. Les restaurants, mais pas les bars et discothèques, pourront rouvrir à partir du 20 janvier à la condition expresse que "la période des fêtes de fin d'année ne (se soit) pas traduite par un rebond de l'épidémie", a détaillé ce jeudi le Premier ministre Jean Castex tandis que les autres commerces pourront rouvrir sous conditions dès ce samedi.

"Nous voulons rouvrir coûte que coûte. Nous voulons travailler et ne pas être sous perfusion." Bernard Marty, président de l'Umih des Bouches-du-Rhône.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess