Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : un restaurateur nîmois saisit la Cour européenne pour la réouverture de son établissement

-
Par , , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Le Conseil d'État l'avait débouté avant l'été. Ce restaurateur nîmois ne baisse pas la garde, au contraire. Il saisit maintenant la Cour européenne des droits de l'homme, pour demander la réouverture de son établissement.

Raphaël Lenoir aux cotés de son avocat David Guyon
Raphaël Lenoir aux cotés de son avocat David Guyon © Radio France - .

Un combat digne de Don Quichotte ? Peut-être, mais qu'importe pour ce restaurateur nîmois. Débouté par le Conseil d'État lors du premier confinement, le chef Raphaël, installé à Nîmes, ne se décourage pas et va devant la Cour européenne des droits de l'Homme. Son recours vient d'être déposé par son avocat David Guyon. "C'est un combat de David contre Goliath. On est donné perdant, dit l'avocat sur France Bleu Gard Lozère. Mais entre le désespoir de subir des atteintes manifestement illégales à toutes nos libertés, et l'espoir de rétablir à un moment donné la liberté, je choisis l'espoir."

David Guyon, "je choisis l'espoir"

Le premier confinement a été levé le 11 mai pour la population générale. Pour les restaurants, la réouverture a été plus tardive, le 2 juin dans le Gard. C'était l'objet du premier recours du chef Raphaël : obtenir une réouverture plus précoce. Il a été débouté. David Guyon, avocat montpellierain et défenseur du chef Raphaël, estime que son client, restaurateur nîmois de la Placette a été victime d'un déni de justice.

'Il reviendra à l'État français de justifier des raisons objectives qui ont fait que ces règles de droit n'ont pas été respectées." (David Guyon, l'avocat du restaurateur)

"Des libertés fondamentales", David Guyon, au micro FB gard Lozère

L'avocat sait que l'affaire sera longue : des mois, des années ? Mais la cause mérite d'être défendue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess